samedi, janvier 28, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Le régime suspend une série télévisée controversée après une vague...

Iran : Le régime suspend une série télévisée controversée après une vague de protestations

CNRI – Le régime a suspendu une série télévisée après une vague de protestation dans plusieurs provinces, ont rapporté les médias iraniens. Les manifestants protestaient contre les insultes proférées à l’encontre de l’importante communauté Bakhtiari Lors.

L’agence de presse officielle Irna a rapporté que  » la série télévisée ‘terre ancestrale’ a été suspendue ».  À Ahvaz, capitale de la province pétrolière du Khousistan, un grand nombre de manifestants se sont rassemblées  devant le préfectorat pour exiger des excuses de la part de la télévision publique. Les protestations se sont étendues à d’autres provinces limitrophes.

Les manifestants de la puissante minorité Bakhtiari se sont indignés du fait que dans la série télévisée,  »les membres d’une famille Bakhtiari étaient présentés comme des corrompu, des parvenus et des monarchistes ».

‘Terre ancestrale’, du réalisateur Kamal Tabrizi, se penche sur la situation politique et sociale de l’Iran durant la période 1942 à la révolution de1979 en narrant de la vie d’un jeune garçon, Rahi,  survivant des bombardements des forces de la coalition durant la première guerre mondiale.

Les informations en provenance des divers villes du Khousistan parlent toujours d’un climat tendu. Dans la manifestation du samedi 15 février à Dezfoul, de très nombreux habitants de la minorité arabe ont rejoint les Bakhtiari par solidarité. Dezfoul a été mis sous un couvre-feu non déclaré.

A Ahwaz, aux cris de « Tous ensemble, nous sommes une nation invincible », les manifestants ont répliqué aux insultes des mollahs qui visaient la fière communauté Bakhtiari. Devant le gouvernorat, les jeunes se sont battus contre les agents de la sécurité et les agents en civil.

Des manifestions ont également éclaté à Ispahan,  où vit une grande communauté Bakhtiari. Les manifestants, en costume traditionnel, se sont rassemblés devant le bâtiment de la radiotélévision pour scander notamment « ne nous poussez pas à prendre les armes ». Ils ont bombardé de pierres les forces de sécurité et allumer des feux. Dans le quartier de Sarpol-Khajou des milliers de Bakhtiaris criaient « A bas la dictature », « les Bakhtiari préfèrent la mort à l’humiliation ». Dans les affrontements avec les forces de sécurité des centaines de personnes ont été blessées. Des manifestants ont été arrêtés et emmenés vers des destinations inconnues. Vers midi, la population de la ville de Foulad Chahr près d’Ispahan a également protesté. Avec l’agence Association Press

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe