vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : la technologie de la communication rend la répression plus difficile...

Iran : la technologie de la communication rend la répression plus difficile qu’en 1981

 CNRI – Le patron de la radiotélévision d'Etat en Iran a mis en garde contre une « plus grande sédition » en préparation tout en fustigeant les artistes indépendants.

Ezzatollah Zarqami a reconnu qu’en vertu des avancées mondiales en technologie et en communications, le régime iranien ne peut pas appliquer ses méthodes répressives, aussi facilement qu’en 1981.

Il a également qualifié la récente libération du réalisateur iranien et cinéaste, Jafar Panahi, comme inopportune avant d’ajouter : « Le Festival de Cannes a réservé un siège vide à ce réalisateur. Ce que nous reprochons aux responsables [du régime iranien], c'est qu’ils auraient dû libérer cet individu [Panahi] dix jours plus tôt ou plus tard, pour que sa libération ne soit pas considérée comme une réaction à Cannes. Ce manque de considération n’a pas pris en compte les conditions de la guerre de propagande. »

Le chef de la radiotélévision du régime a également appelé à davantage de brouillage des satellites étrangers. Il a dit que les tentatives du régime iranien dans ce domaine avaient déclenché en représailles des brouillages des programmes qui lui sont affiliés. «Nous envoyons des parasites sur leurs satellites, a-t-il dit, et ils nous rendent la pareille. Ensuite, notre programmation est perturbée. Par exemple, le réseau Al-Alam, qui est diffusé sur Arab Sat et Nile Sat ont été supprimés en violation du contrat. Par conséquent, nous devons faire attention à faire des choses qui sont dans notre propre capacité. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe