lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : La répression monte d’un cran à l’approche du scrutin

Iran : La répression monte d’un cran à l’approche du scrutin

Mascarade électorale en Iran – N° 17

A l’approche de la mascarade électorale et à la suite de l’ablation majeure opérée à la tête du régime des mollahs, le pouvoir redoute de voir éclater des soulèvements populaires et donne à la répression une nouvelle ampleur.

Le 18 mai, après son message appelant au boycott du scrutin, le religieux Kazemeini Boroujerdi, emprisonné à Evine, a été interdit de visite familiale, et aucune information n’a filtré sur son sort.

Le même jour, les forces de sécurité de la province du Golestan, dans le nord de l’Iran, ont lancé une opération de confiscation d’antennes satellites chez les particuliers, dans diverses villes comme Gorgan, Gonbad, Azadchahr et Kordkouy.

La cyberpolice a également fermé plusieurs café-nets offrant des services Internet dans diverses villes d’Iran, notamment à Bojnourd, en leur reprochant de ne pas respecter les règles établies pour imposer la censure et la répression.

Le 21 mai, au moment où Rafsandjani et Macha’i étaient éliminés de la course présidentielle, les SMS ont été coupés à Téhéran. La veille, le service de communications vocales par Internet a été perturbé, et les organes de répression ont bloqué ce genre de communications sous prétexte qu’elles ont un contenu « délictuel ». 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 mai 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe