vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : la première femme condamnée à mort après le soulèvement de...

Iran : la première femme condamnée à mort après le soulèvement de 2009

Farah VazehanCNRI – Farah (Elmira) Vazehan est la première manifestante arrêtée lors des protestations de 2009 à être condamnée à mort. Elle a été arrêtée avec ses deux enfants à son domicile après les manifestations de l’Achoura du 27 décembre à Téhéran. Samedi 9 octobre une manifestation à Paris à 17h30 (place de la Bastille) appelera l'opinion publique à tout faire pour lui sauver la vie et celle d'autres détenus condamnés à mort pour leur lien de parenté avec des Achrafiens.

Elle a passé plus d’un mois en isolement où elle a été soumise à la torture pour accepter des aveux forcés télévisés. Elle a ensuite été transférée en isolement à la section 209 d’Evine. Ses deux enfants auraient aussi été maintenus plusieurs jours en isolement et sous pression pour témoigner contre leur mère. Or sa fille, âgée d’une vingtaine d’années, est atteinte d’un cancer. Mme Vazehan est toujours à la prison d’Evine. Elle a été condamnée à la pendaison, après presque huit mois de détention.

Elle est accusée d’avoir fait des photos et des vidéos des manifestations et d’avoir eu des contacts avec le principal parti d’opposition l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

L’oncle de Mme Vazehan, M. Parviz Feizy, était prisonnier politique sympathisant des Moudjahidine du peuple. Il a été exécuté en 1985 à l’âge de 30 ans. A l’époque c’est Ladjevardi, le « Boucher d’Evine » qui avait annoncé devant la prison l’exécution de son frère à la mère de Mme Vazehan. Elle avait fait une crise cardiaque qui l’avait emportée à l’âge de 38 ans. La sœur de Mme Vahzehan a aussi été emprisonnée durant quatre ans dans les années 1980 accusée d’être sympathisante de l’OMPI et soumise à de terribles tortures.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe