lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : « La structure politique pourrait s'effondrer dans la lutte du...

Iran : « La structure politique pourrait s’effondrer dans la lutte du pouvoir des élections »

CNRI – Toute la structure politique de l’Iran pourrait s’effondrer si Mahmoud Ahmadinejad réussit à pousser ses hommes à se présenter aux élections de juin.

La présence du favori d’Ahmadinejad, Rahim Masha’i et de l’ancien président Ali Akbar Hachemi Rafsandjani dans la course électorale, polarisera les élections et intensifiera la pression sur le régime, a déclaré Abbas Abdi.

Analyste et allié de Mohammad Khatami, ancien président du régime iranien, Abdi a déclaré au journal Asr-e-Iran du 15 mai : « Si le candidat du gouvernement est validé, Ali Akbar Hachemi Rafsandjani restera dans la course et une situation polarisée va se développer.

« On ne peut pas deviner ce qui se produira, mais ce sera très compliqué et cela dépend de la manière dont ils vont le jouer. Je pense que dans les prochaines semaines ces deux forces politiques majeures mettront tous les autres candidats sur la touche. »

Mais si le candidat d’Ahmadinejad est disqualifié, Abdi pense que ce dernier n’abandonnera pas facilement.

« On ne sait pas ce qu’il fera. Je sais simplement qu’il a mis tous ses œufs dans le même panier pour cette élection et qu’il ne restera pas tranquille. Le gouvernement est également coincé entre deux forces complexes et ne sait pas quoi faire.

« Dans d’autres élections, tout le monde s’accorde par avance sur qui sera élu. Mais ce n’est pas le cas maintenant et ils vont devoir en payer le prix. Le problème c’est que le système au pouvoir ne s’entend ni avec Masha’i ni avec Rafsandjani, et cela alimente les ennuis. Les choses s’accéléreront davantage les deux prochaines semaines et la structure politique du régime pourrait ne pas être en mesure de le supporter. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe