vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : « Comment ne pas être aux côtés de la Résistance...

Iran : « Comment ne pas être aux côtés de la Résistance ? » (Edith Cresson)

Iran : « Comment ne pas être aux côtés de la Résistance ? » (Edith Cresson)CNRI – Le 1er juillet au Bourget, l’ancien Premier ministre français Edith Cresson se trouvait aux côtés de Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, pour lui témoigner de sa solidarité dans un meeting rassemblant 30.000 Iraniens. Cette dernière y avait rappelé le programme du Conseil national de la résistance pour l’Iran de demain. Mme Cresson a pris la parole immédiatement après son intervention :

Mesdames et Messieurs, chers amis,

Vous êtes une foule innombrable. Vous êtes venus de très loin pour ce rassemblement et j’ai écouté avec beaucoup d’attention le discours de Maryam Radjavi. Comment ne pas souscrire à ses déclarations qui vont toutes dans le sens de la démocratie, des droits de l’Homme, et bien entendu, des droits de la femme, devant un régime qui est aujourd’hui un régime d’oppression? Comment la France, pays des droits de l’Homme, ne pourrait-elle souscrire à des déclarations de ce type ?

Il y a ici des élus nombreux de tous les partis politiques français. J’ai assisté, il y a environ trois semaines, à un colloque qui s’est tenu avec des représentants de la majorité comme de l’opposition. Et tout le monde a pris position pour soutenir la Résistance. Comment peut-on ne pas être à vos côtés ? Aujourd’hui plus particulièrement, alors que cette suspicion injuste qui planait sur votre mouvement a été levée par la Justice française où la qualité de ce que vous faites et de votre action est aujourd’hui reconnue. Comment ne pas être à vos côtés ? Alors que vous soutenez les droits de l’Homme dans la patrie des droits de l’Homme. Comment la patrie des droits de l’Homme ne pourrait-elle pas être avec vous ?

Bien sûr, ce sera un très long chemin pour aller jusqu’à la démocratie à laquelle vous aspirez en Iran. Mais sachez que vous pourrez compter sur nous, sur beaucoup d’entre nous, parce que la démocratie c’est le fondement même de notre société ; que nous le souhaitons pour l’Iran qui est une grande nation avec un passé prestigieux, avec une culture immense. Comment pourrions-nous ne pas souhaiter que l’Iran soit dans le camp de la démocratie ? Comment pourrions-nous ne pas nous élever contre les déclarations belliqueuses, sur notamment l’armement nucléaire, en menaçant les autres pays, en particulier Israël ? Comment pourrions-nous ne pas être à vos côtés dans une situation qui est difficile ?

La situation de tous les mouvements de résistance est difficile. Et nous en France, nous en avons la mémoire. Et nous savons que notre Résistance dans le passé a eu aussi de grandes difficultés, qu’elle a eu du mal à se faire reconnaître ; et qu’en définitif, elle a triomphé et que de cette résistance peut naître les règles qui sont celles d’un Etat nouveau.

Aussi, je vous félicite pour votre mobilisation. Je voudrais que vous sachiez que nous sommes à vos cotés et je vous souhaite beaucoup de chance. Votre combat est loin d’être fini, mais vous aurez avec vous tous ceux qui sont ici et beaucoup d’autres. A bientôt.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe