vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Khamenei reconnait tardivement l’étendu des inégalités sociales et l’incapacité de...

Iran : Khamenei reconnait tardivement l’étendu des inégalités sociales et l’incapacité de son régime à se réformer

Iran : Khamenei reconnait tardivement l’étendu des inégalités sociales et l’incapacité de son régime à se réformer

Le Soulèvement en Iran – No. 82

Le Guide suprême des mollahs tente désespérément de sauver son régime du renversement.

Le 18 février, craignant un nouveau soulèvement populaire, le Guide suprême du régime a fait un aveu tardive sur la profondeur des inégalités qui rongent la société iranienne: « Nous sommes tout à fait conscients des critiques des gens et de leurs plaintes; on nous l’a dit; on l’a dit à d’autres aussi, ces paroles nous ont été transmises

(…) Quand on affirme qu’il faut critiquer, cela ne veut pas dire de critique seulement le gouvernement, le pouvoir judiciaire ou le parlement; non, quelqu’un peut aussi avoir des critiques envers ma humble personne. » Il a ajouté: « Nous sommes en retard dans le domaine de la justice (sociale), il n’y a aucun doute là-dessus; nous le reconnaissons et nous l’admettons… Dans le domaine de la justice (sociale) nous devons faire des efforts et travailler. Nous devons demander pardon auprès de Dieu Tout-Puissant et du peuple. Nous avons effectivement des problèmes de justice (sociale). »

Les excuses de Khamenei rappellent le dernier message du Chah en novembre 1978, deux mois avant sa fuite d’Iran, quand il avait déclaré sur le tard: « J’ai entendu le message de votre révolution. »

L’expression délirante d’un régime en fin de course, ces excuses interviennent alors que les crimes du régime n’ont point diminués. Chaque jour, de nouvelles informations parviennent au sujet des assassinats sous la torture de manifestants arrêtés dans les manifestations de janvier. Khamenei et ses acolytes n’ont apporté que misère, pillages, massacres et tortures pour le peuple iranien au cours des quatre dernières décennies.

Par ailleurs, Khamenei a admis une fois de plus que toute réforme ou modification de la constitution du régime n’est que pure mirage et risque de conduire à sa chute : « Le système administratif du pays doit être respecté, la Constitution doit être respectée. La révolution a été fondée sur elle et tous les principes de la Constitution doivent être respectés. La révolution sous-entend un système révolutionnaire, ce système est islamique, elle est celui de l’imam et de l’imamat (le pouvoir de l’imam) »

Le peuple iranien, au cours de son soulèvement héroïque du mois de janvier, a donné une réponse claire à Khamenei et à son régime en scandant : « mort au principe du Guide suprême » et « A bas la dictature des mollahs ». Khamenei ne pourra sauver son régime chancelant et rongé par la corruption. La jeunesse iranienne est plus que jamais déterminée à débarrasser l’Iran de l’existence funeste des dictateurs intégristes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Les 19 février 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe