vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieIran : Khamenei dénigre l’Occident dans son discours du Nouvel an iranien

Iran : Khamenei dénigre l’Occident dans son discours du Nouvel an iranien

Iran : Khamenei dénigre l’Occident dans son discours du Nouvel an iranien

Par Mohammad Sadat Khansari
Dans son premier discours du Nourouz (Nouvel an iranien), le Guide Suprême des mollahs en Iran a critiqué les pays occidentaux sur la question de l’accord nucléaire de 2015 et le mécanisme financier spécial de l’Europe.

À une foule à Machhad, dans le nord-est de l’Iran, Ali Khamenei a déclaré le 21 mars : « Ce mécanisme financier a beaucoup plus l’air d’une comédie. Une comédie amère. Comme par le passé, les Européens nous ont encore une fois poignardés dans le dos. »

Il a ensuite répété ses précédentes allégations dans lesquelles il avait remis en cause la fiabilité de l’Europe et traité les hommes politiques occidentaux de « barbares », même s’ils ont « une apparence élégante » et « utilisent de l’eau de Cologne ».

Il s’est même plaint que l’Europe « ait pratiquement quitté [l’accord nucléaire, connu sous le nom de Plan d’Action Global Commun (JCPOA)] car elle n’a pas honoré ses obligations vis-à-vis de l’accord ». Ces obligations consistaient à lever les sanctions contre l’Iran, ce que l’Europe a fait, mais l’objectif visé n’a pu être atteint en raison du retrait des États-Unis de l’accord et de la réimposition des sanctions. C’est la raison pour laquelle l’Europe a mis au point le mécanisme financier spécial, connu sous le nom d’INSTEX, mais a exigé à Téhéran, l’adoption au préalable des projets de loi de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Ces déclarations de Khamenei interviennent après plusieurs interventions du président Hassan Rohani durant ces dernières semaines dans lesquelles il accuse l’Europe de ne pas respecter ses engagements vis-à-vis de l’accord nucléaire, et de celles du ministre des Affaires étrangères, Javad Zarif, qui a déclaré à la Conférence de Munich sur la Sécurité que « le lancement d’INSTEX est bien en deçà des engagements que les trois pays européens ont pris pour sauver le JCPOA ».

La presse officielle a déclaré qu’il s’agissait d’un « geste symbolique pour l’Europe », car le bloc « ne peut contraindre ses propres entreprises » à respecter l’accord nucléaire. Ahmad Tavakkoli, membre du puissant Conseil de discernement de l’intérêt supérieur du régime, a écrit dans une lettre à ses collègues du Conseil, que cet accord « dérogatoire » n’était même pas équivalent à un échange de pétrole contre de la nourriture et avait pour « condition, l’acceptation prompte par l’Iran [des recommandations du Groupe d’action financière (GAFI)]. »

Téhéran demande à l’Europe de mettre en œuvre des mécanismes pour garantir la liberté de la vente du pétrole, la gratuité des transactions financières relatives à la vente du pétrole et la gratuité du transport maritime, mais l’INSTEX n’en contient aucune, se concentrant plutôt sur les secteurs « les plus essentiels pour la population iranienne – à savoir les produits pharmaceutiques, les équipements médicaux et les produits agroalimentaires ».

En outre, le Conseil européen s’est dit « très préoccupé » par les activités de Téhéranen matière de missiles balistiques et lui a demandé de « s’abstenir » de telles activités, en particulier de lancements de missiles balistiques, car elles sont « incompatibles avec la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies ».

L’organe a également écrit : « Le Conseil est profondément préoccupé par les activités hostiles que l’Iran a menées sur le territoire de plusieurs États membres et, dans ce contexte, a décidé d’inscrire deux personnes et une entité. L’Union européenne continuera à faire preuve d’unité et de solidarité sur cette question et exhorte le régime des mollahs à mettre immédiatement un terme à ce comportement inacceptable. »

Cela ressemble à la demande des États-Unis à Téhéran l’année dernière et il est important de noter que rien de tout ceci ne peut être jugé déraisonnable.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe