jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyIran-Irak : le coup de poignard du fourbe Al Maliki

Iran-Irak : le coup de poignard du fourbe Al Maliki

Arc en Ciel – La revue de Nouveaux Droits de l’Homme – avril 2012 – L’accord du gouvernement Irakien avec les Nations unies, les Américains et l’OMPI, selon lequel l’ultimatum, fixé au 31 décembre 2011, pour vider le camp d’Achraf de ses 3400 occupants iraniens, était reporté à avril 2012, le fourbe Al Maliki, entièrement à la solde du régime des mollahs après avoir été à la solde des Américains a été déchiré.

En effet, celui-ci a envoyé au camp d’Achraf une flotte d’autocars qui ont emmené 400 des réfugiés politiques iraniens vers un lieu sordide : le camp mal nommé «Liberty», près de l’aéroport de Bagdad où ils devront demeurer dans des conditions non conformes aux conventions de Genève. Pourtant tous les pays occidentaux étaient intervenus.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU Philippe Douste-Blazy, ancien ministre français des affaires étrangères, avait mis tout son poids dans la balance. En vain. On plaint les Syriens, comme on a dit notre sentiment envers les Tunisiens, les Libyens, les Egyptiens en lutte… Quid alors de ces Iraniens qui se battent pour la démocratie depuis plus de trente ans (car ils contestaient déjà le régime couronné du Shah).

Certes, on ne peut être partout. Mais l’Irak et l’Iran ne sont pas des éléments secondaires du kriegspiel qui se met en place au Proche-Orient.

« Indignez-vous ! », comme le disait notre ami Stéphane Hessel.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe