samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran - Grèves et manifestations de travailleurs, d'agriculteurs, d'infirmières, de commerçants et...

Iran – Grèves et manifestations de travailleurs, d’agriculteurs, d’infirmières, de commerçants et d’épargnants spoliés aux quatre coins du pays – vidéos

Iran-protestation

Soulèvement en Iran – No. 105

Mercredi 7 mars, la vague de contestation contre le désastre économique et le pouvoir dans des dizaines de villes du pays a continué en Iran, alors que la grogne sociale s’intensifie sur fond d’appel au changement de régime en Iran.

1. Les travailleurs du Groupe métallurgique national d’Ahvaz se sont rassemblés devant le gouvernorat du régime dans la ville pour le quinzième jour consécutif de leur grève, pour protester contre le non-paiement de leurs salaires et de leurs primes, ainsi que contre les conditions de vie désastreuse de leurs familles. Ils ont scandé : « Nous restons, nous mourons, nous obtiendrons nos droits. » Les manifestations ont eu lieu alors qu’un ouvrier, après 10 années de travail intensif à l’usine, est décédé la veille, des suites d’une maladie parce qu’il n’avait pas les ressources suffisantes pour se traiter.

Iran le 5 mars, les ouvriers de l'industrie de l'acier à Ahvaz

2. Les grévistes de la Compagnie de canne à sucre Haft Tapeh ont brutalement été attaqués par les forces de police, au quatrième jour de leur grève générale. Le régime théocratique a convoqué plusieurs au poste de police au lieu de traiter les souffrances et les problèmes des travailleurs.

3. Des centaines de paysans d’Ispahan ont protesté à côté du pont Khaju et de l’Organisation de l’eau, contre le refus du régime de concéder des droits sur l’eau.

Iran, Ispahan, le 8 mars - Rohani est le menteur où est notre rivière zayandeh

4. Les commerçants de la ville de Daran, dans la province d’Ispahan, ont unanimement fermé leurs magasins pour protester contre le ralentissement économique et la banqueroute.

5. Les cheminots d’Ispahan ont déclenché une grève pour protester contre le non-paiement de plusieurs mois de salaires.

6. Les cheminots de Salmas ont été au bout du quatrième jour de leur grève.

7. À Shahroud, les cheminots ainsi que les travailleurs des lignes ferroviaires de Semnan et de Damghan ont déclenché une grève et ont exigé le paiement de plusieurs mois de salaires et d’avantages sociaux impayés.

8. Les travailleurs et employés de la « Compagnie d’aluminium d’Iran » à Arak ont protesté contre la cession des actions de la compagnie aux gardiens de la révolution et aux agents du régime théocratique.

9. A Aligodarz, les travailleurs de la municipalité se sont rassemblés devant le conseil municipal, pour protester contre le non-paiement de quatre mois de salaires.

10. À Islamshahr, des travailleurs de la Compagnie du golfe Persique se sont rassemblés devant le bâtiment de la compagnie et ont bloqué la route.

11. Les épargnants spoliés par l’établissement financier gouvernementale Valiasr à Rabat Karim, se sont rassemblés devant l’établissement et ont scandé : « Le voleur pille, le gouvernement le soutient. »

12. Les marchands de Plasco se sont de nouveau rassemblés devant la fondation Mostazafan à Téhéran pour protester contre le non-respect des promesses de cette fondation corrompue et pillarde. Les manifestants sont des commerçants qui ont perdu leurs commerces depuis l’incendie de Plasco.

13. Les producteurs de betteraves sucrières de Naghdeh ont organisé un rassemblement de protestation devant la compagnie sucrière dans la ville contre le non-paiement de leurs revendications.

14. Les infirmières de l’hôpital Khomeini à Dehdasht ont protesté contre le non-paiement de 15 mois de salaires et d’avantages.

15. Le bazar et les marchands de vêtements de la Jolfa se sont rassemblés devant la Direction générale de l’économie d’Aras pour protester contre la saisie de leurs biens, et un retard de 20 jours pour le dédouanement.

16. Les transporteurs de carburant de Téhéran ont protesté devant le bâtiment du ministère du Pétrole contre la cession exclusive de la distribution du carburant aux sociétés affiliées au régime et le non-respect de leurs exigences professionnelles.

17. Des centaines de propriétaires terriens de la nouvelle ville de Pardis, dont les terres ont été saisies par des organismes gouvernementaux, ont manifesté le 6 mars devant le 37e tribunal de Téhéran. Parmi les manifestants, il y a des propriétaires fonciers de la région d’Istalak, qui est située dans la ville de Damavand (province de Téhéran) sur la route de banlieue de Téhéran à Mazandaran. Ces parcelles ont été vendues par le régime lui-même à 5 000 personnes et, suivant des procédures légales, le Bureau d’enregistrement des documents et de l’immobilier a également remis les titres fonciers aux propriétaires contre de l’argent. En 2015, les fonctionnaires du régime ont saisi ces terres pour la construction et l’investissement dans la région et ont exproprié les propriétaires de leurs terres. Cependant, au cours des dernières années, avec les plaintes [au tribunal] des propriétaires fonciers, le tribunal a statué en faveur des propriétaires. Les propriétaires qui ont utilisé leurs économies et tous leurs
biens pour fournir un abri à leurs familles, en vue d’acheter ces terres, se sont vus interdire depuis des années de toute vente ou construction.

18. Les conducteurs de la compagnie privée d’autobus de Boroujerd ont cessé de travailler mardi 6 mars en raison de l’incapacité à satisfaire leurs revendications.

19. Les fonctionnaires de la municipalité de Khorramshahr se sont rassemblés devant le Conseil municipal pour protester contre le non-paiement de leurs salaires de 10 mois.

20. L’inscription des slogans tels que « Khamenei tueur » ; « Khamenei est un meurtrier, son règne est illégitime » ; « Je suis pour le renversement du régime », sur les murs des villes continue sans relâche.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 mars 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe