lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Grève des commerçants de villes kurdes

Iran : Grève des commerçants de villes kurdes

Iran-Baneh

Soulèvement en Iran – No. 139
Les commerçants des villes kurdes de Baneh et de Javanrood se sont mis en grève le 15 avril pour protester contre la fermeture des marchés frontaliers et la hausse des tarifs douaniers.

Les grévistes de Baneh ont ensuite marché jusqu’au bureau du gouvernorat et dans un acte symbolique, ils ont étendu des nappes dans diverses rues pour protester contre la situation désastreuse de leurs moyens de subsistance.

En fermant les points de passage frontaliers, le régime des mollahs a privé les porteurs démunis de leur seul moyen de subsistance et cherche à les extorquer davantage. Cela a conduit à une récession du marché et à des taux de chômage élevés.

Iran, Baneh, Les commerçants ont fermé boutique en protestation de la fermeture des frontières

En raison de la destruction des industries et de l’économie du pays, il y a pourtant un grand problème d’emploi dans ces régions et beaucoup gagnent leur vie en travaillant comme porteurs frontaliers ou dans le commerce de détail. Selon les dirigeants du régime, plus de 68 000 porteurs de marchandises travaillent dans les régions frontalières, dont des enfants de 10 ans, des femmes et des hommes âgés, des étudiants et des diplômés universitaires. Alors qu’ils font face à une variété de dangers, tels que la fusillade des gardes-frontières, la chute dans les montagnes, le gel et les avalanches, ils ne gagnent que 30 à 50 000 tomans (5 à 9 $) pour chaque fois qu’ils transportent une charge.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 avril 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe