mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-GB : Le peuple iranien et sa résistance amèneront un changement démocratique...

Iran-GB : Le peuple iranien et sa résistance amèneront un changement démocratique en Iran

ImageCNRI, 16 décembre – Dans un discours aux parlementaires britanniques le 13 décembre, où un grand nombre de députés et de pairs sont venus soutenir le retrait de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran de la liste des terroristes, Maryam Radjavi, Présidente de la République élue du Conseil national de la Résistance iranienne a déclaré : «L’Histoire jugera sévèrement ceux qui ont fermé les yeux sur la répression du peuple iranien et qui ont laissé ce régime développer des armes nucléaires ». Ci-dessous, le texte intégral de son discours :

Au nom de la Résistance iranienne, je vous adresse mes salutations.

Je vous remercie également pour vos efforts inlassables pour la liberté et la démocratie dans mon pays.

Votre « Déclaration sur l’Iran » est une déclaration de solidarité avec le peuple iranien et la Résistance.

Adresser une pétition aux Chambres du Parlement pour communiquer ses doléances et pour faire respecter la justice est une vieille tradition en Grande Bretagne.

Votre déclaration aujourd’hui est la réponse du Parlement britannique à l’injustice contre le peuple iranien et sa Résistance. Cette injustice, c’est l’étiquette de terroriste imposée à l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran. Il y a deux semaines, 1300 juristes et avocats britanniques et, aujourd’hui, 279 membres de la Chambre des Communes et 125 Pairs font la même requête : lever la proscription pesant sur l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran.

Il s’agit d’un consensus unique.

Les juristes ont déclaré qu’il n’y avait aucun fondement légal pour avoir mis les Moudjahiddin sur la liste du terrorisme.

En effet, depuis le tout début, cette étiquette de terroriste fait partie de la politique de complaisance avec le régime des mollahs.

Si jusqu’à présent, seul le peuple iranien a souffert de cette politique, désormais ses répercussions atteignent la région et le monde entier.

Il y a quelques jours seulement, dans son discours à l’Organisation de la Conférence Islamique, le président des mollahs a révélé l’objectif néfaste de son régime. Il a ouvertement appelé à la création d’un empire intégriste mondial sous prétexte d’une « Union des États Islamiques ».
Il s’agit malheureusement du résultat de la politique de complaisance menée par les gouvernements occidentaux. Ces gouvernements n’ont pas écouté le peuple iranien et la Résistance. Ils n’ont pas écouté non plus le peuple européen, dont vous et vos collègues dans d’autres pays représentez les opinions. Ces dix dernières années, vous les avez mis en garde à plusieurs reprises contre les conséquences de la politique de complaisance.

Vous avez dit maintes et maintes fois que si nous faisons des concessions, les mollahs en demanderont toujours plus. Vous avez dit que l’étiquette de terroriste devait être retirée de l’OMPI et mise autour du cou des mollahs. Vous avez dit que condamner la victime et non le criminel ne faisait qu’aider les mollahs à verser plus de sang en Iran et ailleurs. 

Aujourd’hui, l’Histoire a prouvé que vous aviez raison. Deux décennies de complaisance ont joué un rôle fondamental dans la montée au pouvoir des factions les plus radicales du régime.

La complaisance a conduit les mollahs à en déduire que la communauté internationale n’avait pas la volonté de prendre des mesures contre eux. Elle les a menés à croire qu’ils n’avaient pas à répondre de leurs crimes contre le peuple iranien ou de leur soutien au terrorisme.

Et elle leur fait croire que le monde tolérera une dictature religieuse dotée de bombes atomiques. Le président du régime a dit en octobre que lorsqu’ils ont repris le travail à l’usine nucléaire d’Ispahan, « dans un premier temps, l’Occident a fait beaucoup de bruit là-dessus, mais ils ont vite été amenés à se rasseoir tranquillement ».

Il a également déclaré : « Lorsque j’étais à New York [pour l’Assemblée Générale des Nations Unies], les Britanniques m’ont demandé de ne pas aborder le sujet de l’enrichissement d’uranium dans mon discours. Cela prouve que l’Occident a peur et qu’il est beaucoup plus faible qu’il ne le prétend ».

Depuis, en réponse aux autres concessions de la part de l’Occident, le régime iranien a durci sa position. Le régime parle maintenant de commencer l’enrichissement dans son site nucléaire de Natanz. Il y a quelques jours seulement, M. ElBaradei a déclaré que si cela devait arriver, il ne faudrait plus que quelques mois au régime pour obtenir des armes nucléaires. Pourtant, les gouvernements européens poursuivent leur politique de complaisance.

Votre déclaration et les autres à travers le monde montrent qu’il y a un mouvement international contre la complaisance avec les mollahs et pour la démocratie en Iran. Il est temps maintenant que le gouvernement écoute le Parlement.

Votre déclaration est la voix du peuple de Grande-Bretagne qui demande un changement de politique vis-à-vis de l’Iran. Par cette déclaration, le Parlement donne son appui pour que les Moudjahidine soient retirés de la liste du terrorisme. Le Parlement veut mettre fin à la politique de complaisance des mollahs. Il déclare son soutien pour un changement démocratique par le peuple d’Iran et la Résistance iranienne.

Je voudrais dire aussi quelques mots à ceux qui sont opposés aux revendications du Parlement :

Poursuivre la politique de complaisance avec les mollahs et conserver l’étiquette de terroriste sur les Moudjahidine mènera à un désastre. Chaque jour qui passe, le monde perd des chances de combattre la menace que représentent les mollahs. L’Histoire jugera sévèrement ceux qui ont fermé les yeux sur la répression du peuple iranien et qui ont laissé le régime développer des armes nucléaires.

Mes chers amis,

Les mollahs voient dans la Résistance iranienne la fin de leur régime. Les mollahs connaissent l’ampleur du soutien populaire de la Résistance. Ils n’ont pas ménagé leurs efforts pour la détruire. Ils ont dépensé des centaines de millions de dollars dans une campagne énorme afin de la diaboliser.

J’ai dit plusieurs fois qu’un changement en Iran ne nécessitait pas une attaque militaire d’autres pays. A ces gouvernements, je dis d’arrêter leur aide au régime. La Résistance iranienne amènera ce changement.

Au nom de la grande nation iranienne et de la Résistance comptant 120.000 martyrs de la liberté, je demande au gouvernement britannique et à l’Union Européenne de reconnaître le droit du peuple iranien à résister.

Je lui demande de retirer l’obstacle principal à un changement en Iran en supprimant les Moudjahidines du peuple de la liste, d’envoyer le dossier des droits humains, du terrorisme et du nucléaire de ce régime devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Et d’empêcher cette dictature de se servir des relations commerciales et diplomatiques contre le peuple de l’Iran.

Une fois de plus, je remercie tous les membres du Parlement pour leur soutien à la Résistance iranienne. Le peuple d’Iran se souviendra toujours de ceux qui se sont battus en leur faveur dans une des périodes les plus noires de leur Histoire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe