jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran – Exécutions de quatre prisonniers à Ghazvine et à Chiraz

Iran – Exécutions de quatre prisonniers à Ghazvine et à Chiraz

Iran – Exécutions de quatre prisonniers à Ghazvine et à Chiraz

CNRI – Le mardi 6 octobre, le régime des mollahs a pendu quatre hommes dans le nord et le sud de l’Iran. L’appareil judiciaire du régime des mollahs à Ghazvine (ville située au nord-ouest de Téhéran) a annoncé mardi la pendaison d’un prisonnier identifié seulement par son prénom : Aliyar.

Le même jour, trois prisonniers (Ali Baz Khosravi, Mostafa Khosravi et Ali Baz Nourian) ont été pendus dans la prison d’Adel-Abad à Chiraz (chef-lieu de la province de Fars, au sud de l’Iran).

Le dimanche 4 octobre, un autre prisonnier (Aziz Maktabi) avait été pendu dans cette même prison à Chiraz.

Le lundi 5 octobre, dans la prison de Gowhardacht (située près de la ville de Karaj, au nord-ouest de Téhéran), au moins neuf prisonniers ont été placés en isolement avant leur prochaine exécution.

Les noms de ces neuf prisonniers sont les suivants : Mohammad Beik-Mohammadi, Madjid Djavan-Khalil-Pour, Morteza Bayat, Mohammad Mikaïl-Zadeh, Hamid-Reza Ajdari, Alireza Rahimi, Darioush Chirazi, Mohammad Aziz-Abadi, Mohammad Beigui.

Selon des rapports, le régime iranien avait programmé les exécutions de ces neuf prisonniers pour le mercredi 7 octobre, soit trois jours avant la Journée mondiale contre la peine de mort.

Parmi les État membres de l’ONU, le régime iranien a le taux le plus élevé d’exécutions par habitant. Depuis la prise de fonction d’Hassan Rohani en 2013, plus de 2000 personnes ont été exécutées en Iran.

Le bureau du Haut Commissaire de l’ONU pour les droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, avait déclaré dans un communiqué daté du 5 août : « Depuis le début de cette année, le régime iranien a exécuté plus de 600 personnes. L’année dernière, au moins 753 personnes ont été exécutées en Iran. »

L’Amnesty International avait déclaré le 7 Septembre : « Les autorités iraniennes doivent mettre fin à cette série sans précédent d’exécutions. Depuis le début de cette année, plus de 700 personnes ont été exécutées en Iran. »

 

Lire aussi: 

Le Secrétaire General de l’ONU stigmatise les violations des droits de l’Homme en Iran sous la présidence de Rohani