samedi, janvier 28, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : exécution publique à Chiraz et une condamnation cruelle d’amputation

Iran : exécution publique à Chiraz et une condamnation cruelle d’amputation

Le régime des mollahs a exécuté en public le 19 février un condamné sur la place Kouzeh-Gari de la vie de Chiraz. Le 13 février deux autres détenus avait été pendus sur la même place.
Par ailleurs, l’agence Mehr liée aux services de renseignement, a annoncé la condamnation d’un détenu à se faire amputer « une main et un pied ».

De cette manière, le nombre des exécutions annoncées en 2014 se monte à 132, dont 32 durant la semaine dernière et après les protestations de la communauté bakhtiari à travers le pays. Le but est d’intensifier le climat de terreur et d’empêcher la révolte de se développer.

Cela fait des années que l’Occident avec ses négociations sans fin et sans résultats sur la question nucléaire ferme les yeux sur les violations des droits humains en Iran et la montée des exécutions et des châtiments cruels comme les amputation ou l’arrachage des yeux.  Le silence et l’inaction face à la violence de la répression après l’arrivée du mollah Rohani, quel qu’en soit le prétexte, encouragent ce régime à poursuivre ses crimes inhumains.

La Résistance iranienne insiste à nouveau sur la nécessité d’envoyer le dossier des droits humains en Iran devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 février 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe