vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran élection – Le fil du jour (15h00GMT)

Iran élection – Le fil du jour (15h00GMT)

——- 15h00

Le régime a déployé plus d’un million de policiers et de forces de sécurité dans une répression massive contre toutes les manifestations publiques. Il a interdit toutes les réunions publiques partir du 13 juin.

——- 14h55

Selon les rapports établis par le QG social de l’OMPI, six heures après le début du vote, seule une poignée d’électeurs sont allés voter dans le sud de Téhéran dans la rue Bazargan, sur la place Gomrok et la mosquée Saheb al-Zaman.

À un bureau de vote dans le 19ème arrondissement de Téhéran, les seules personnes présentes étaient les 25 membres du personnel électoral et des forces de sécurité.

——- 14h50

Voir la vidéo d’un bureau de vote dans la ville de Chiraz:
http://youtu.be/5oHiWmF2-tc

——- 14h45

Les bureaux de vote de l’Iran sont restés vides toute la journée en signe de boycott massif de la présidentielle.

Le régime s’arrache les cheveux pour obtenir un taux de participation, mais au bout de six heures de scrutin, de nombreuses urnes sont pratiquement vides à travers le pays.

Les dirigeants ont même eu recours à la tenue des élections municipales le même jour – un processus de vote qui prend beaucoup plus de temps aux électeurs ; à Téhéran ces derniers doivent écrire les noms des 31 membres du conseil de la ville. Les électeurs qui souhaitent voter pour les municipales sont obligés de voter d’abord pour la présidentielle.

——- 13:00
Le ministère de l’Orientation a déclaré que plus de 205 journalistes étrangers travaillant pour 90 organes de presse de 30 pays étaient venus en Iran pour couvrir l’élection. Mohammad Nasser Haqiqat a porté le nombre total de journalistes nationaux et étrangers à 450 pour la couverture de l’élection.

——- 12h33

«Nous votons pour la chute du régime tout entier » affiche un site du ministère du Pétrole qui a été piraté, et où on peut lire en première page :
« A bas Khamenei le criminel et le Khomeynisme ! »
« Cette élection est corrompue et sera boycottée. »
« Nous votons pour la chute de l’ensemble du régime iranien »

« Vive la liberté ! »

——- 12h30

Les forces de sécurité ont mis la ville de Babak sous contrôle par crainte de protestations publiques.

Hier soir, à Abadan (sud de l’Iran), les miliciens du Bassidj jouaient de la musique et distribuaient des jus de fruits et des confiseries aux gens pour leur demander d’aller voter.

Hier, les gens parlaient de l’élection dans les files d’attente. La majorité se moquait du scrutin en disant que cela ne fera qu’allonger ces files.

L’atmosphère est très calme dans la ville d’Ahvaz. Les gens ont beaucoup de problèmes économiques et ne se soucient de l’élection. Personne n’ira voter à la présidentielle. Seuls quelques bureaux de vote sont actifs pour les municipales qui sont également raillées par la population.

——- 11h50

« Un taux élevé de participation électorale sera une victoire sur l’hostilité du monde contre l’Iran », a assuré le député du régime Mohammad Ismail-nia.

Son appel à voter s’ajoute à celui des autorités effrayées par l’abstention qui met le régime à nu.

Ismail-nia a déclaré à l’agence officielle ISNA : « Une des solutions aux problèmes du pays est le taux de participation le plus élevé possible aux élections. Plus il est élevé, plus il va désarmer l’ennemi. Plusieurs milliers de médias sur le net sont très actifs pour s’opposer à nous. Si nous voulons réussir, les gens doivent prouver que ces sanctions ont peu de portée en allant voter. »

Le député de la ville de Machad a estimé que chaque vote signifiait «une balle de plus dans la cible», et a ajouté : «L’ennemi voit que, malgré sa pression et ses attaques, cela ne fait aucun effet. Nous avons plus que jamais besoin de cette forte participation pour décevoir l’ennemi. La participation populaire à l’élection va changer le rapport de force dans l’agression du monde. »

——- 10h42

Le tableau ci-dessous présente la liste des candidats envoyée par le ministère de l’Intérieur à tous les bureaux de vote. La liste est présentée aux électeurs pour qu’ils choisissent un candidat.
 

Le nom de Gholam-Ali Hadad Adel est barré et le nom de Mohammad Reza Aref est toujours dans la liste des candidats à élire, en dépit de son retrait.

Il a été conseillé aux contrôleurs près des bulletins de ne pas rayer le nom si un doute subsiste chez les électeurs. Ses votes seront considérés comme nuls.

——- 10h15

Nouvelles de Téhéran : « Beaucoup de gens à qui j’ai parlé à Téhéran, dans les magasins, dans les rues, dans les bus ces derniers jours disent qu’ils ne voteront pas parce que ça ne changera rien à l’inflation et que les problèmes vont continuer. »

——- 09h55

Des bureaux de vote mis en place dans les universités. Plusieurs universités de Téhéran et de province accueillent des bureaux de vote pour la présidentielle.

Des bureaux ont été installés dans les universités suivantes à Téhéran : L’université des Sciences & Technologie d’Iran, l’université KN Toussi de technologie, l’université Al-Zahra, l’université Charif de technologie, l’université Amir Kabir de technologie, l’université Allameh Tabataba’i, l’université Behechti et l’université Kharazmi.

Dans cette élection, pour la première fois le Conseil des gardiens et le ministère de l’Intérieur ont affecté des gens qui se font passer pour des étudiants à la surveillance du scrutin.

——- 09h42

Des instructions urgentes pour les élections ont été annoncées la télévision d’Etat. Le QG électoral a annoncé dans son deuxième communiqué qu’à partir de maintenant il donnera ses communiqués par la télévision d’Etat et qu’il sera obligatoire d’appliquer chaque instruction donnée.

Le QG électoral a souligné que chaque bureau de vote doit avoir une radio et la télévision allumées 24h/24 pour recevoir les instructions urgentes du QG, qui seront annoncées par la télévision d’Etat.

——- 09h38

Quatre heures se sont écoulées depuis le début du vote, mais les bureaux de vote restent déserts.

Sur la base des rapports du QG de l’Ompi à l’intérieur de l’Iran à Téhéran et dans plusieurs villes du pays comme Ispahan, Ahwaz, Kerman, Ardebil, Bojnourd, Chiraz, Karadj, quatre heures après le début du vote tous les bureaux restent vides.

Le QG social de l’OMPI surveille plus de 10.000 bureaux de vote à travers l’Iran depuis l’ouverture du scrutin.

2.000 bureaux de vote se trouvent à Téhéran et le reste en province.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe