dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran – Discours courageux du Dr Maleki lors des funérailles à Téhéran...

Iran – Discours courageux du Dr Maleki lors des funérailles à Téhéran d’une ancienne prisonnière politique

Discours émouvant et courageux du Dr Maleki lors des funérailles à Téhéran de Mme Mehri Jannatpour, ancienne prisonnière politique et soutien de longue date de l’OMPI

Discours émouvant et courageux du Dr Maleki lors des funérailles à Téhéran de Mme Mehri Jannatpour, ancienne prisonnière politique et soutien de longue date de l’OMPI

CNRI – Le jeudi 3 décembre 2015, Mme Mehri Jannatpour, ancienne prisonnière politique et soutien de longue date de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), est décédé à Téhéran. Elle avait soutenu l’OMPI pendant plus de quatre décennies.

Sous le régime des mollahs, à trois reprises, elle a été emprisonnée en raison de ses opinions politiques. Malgré les tortures brutales qu’elle a subit dans les prisons des mollahs, elle n’a jamais cédé face aux pressions du régime et elle a continué à soutenir l’OMPI. Deux de ses enfants sont membres de l’OMPI, dont l’un fait partie des résistants iraniens habitant actuellement au camp Liberty en Irak.

Les funérailles de Mme Jannatpour ont eu lieu le samedi 5 décembre au cimetière de Behecht-e-Zahra, au sud de Téhéran. Le Dr Mohammad Maleki, le premier président de l’Université de Téhéran après la Révolution de 1979, a prononcé un discours émouvant et courageux dans lequel il a rendu hommage à Mme Jannatpour pour sa résistance et pour son engagement en faveur de l’OMPI.

Vous trouverez ci-dessous la traduction de quelques extraits de l’allocution du Dr Mohammad Maleki :

Que puis-je dire à propos de cette femme qui a vécu comme Zeinab [figure de résistance contre l’oppression des Umayyades et sœur de l’imam Hussein, martyre chiite assassiné en Irak en l’an 680]. Elle a vécu comme Zeinab et elle a soutenu ses enfants dans leur lutte pour la Liberté. Je ne parle pas seulement de ses enfants biologiques, je parle aussi de ces Iraniens qui vivent de l’autre côté de la frontière [au camp Liberty en Irak], ceux qui viennent d’être attaqués par des roquettes. Ils ont été victimes de beaucoup d’exactions, mais ils sont persévérants et solides comme une montagne. Ils sont tous les enfants de cette mère. Quelle chance elle a eu d’avoir de tels enfants.

O ! Mère ! Nous nous souvenons tous de ton courage et de tes sages paroles. Après ton départ, beaucoup de gens sont devenus orphelins. Le véritable orphelin, c’est celle et celui qui a perdu sa mère. Maintenant, nous sommes devenus de vrais orphelins.

Tu as vécu comme Zeinab. Tu as été le Zeinab de notre époque. Je dis aux agents [du régime] qui sont chargés d’enregistrer mes propos d’accomplir leur travail d’espion, enregistrer mes paroles et faire leurs rapports. Oui, je déclare haut et fort qu’elle tu as vécu comme Zeinab, que tu as été le Zeinab de notre temps, comme Mme Dachti (mères de plusieurs martyres, membres de l’OMPI) qui est partie au ciel quelques jours avant toi.

Au nom de la famille de Mme Jannatpour, je tiens à remercier tous ceux qui sont venus ici, malgré toutes les difficultés, pour assister aux funérailles du Zeinab de notre époque. Hier, nous avons assisté à l’enterrement de Mme Dachti. Malgré tous les problèmes, malgré la corruption qu’il y actuellement dans ce pays et malgré ce régime au pouvoir en Iran qui engendre la corruption, notre société continue de donner naissance à de nombreux Zeinabs et Husseins.

Les Zeinabs et les Husseins continuent la lutte. Pendant plus de 50 ans, le régime du Chah et le régime des mollahs ont essayé de mettre fin à cette lignée [l’OMPI], mais ils ont échoué.

Je me souviens de la lettre que le Grand Ayatollah Montazéri a écrit à Khomeiny dans laquelle il lui a dit : « Vous ne pouvez pas détruire une idée par des exécutions ». Ce régime a exécuté tant de personnes et a détruit tant de vies.

[Il réciter une chanson de l’OMPI]: « Ils ont tiré des balles, ils ont attaqué des gens sans défense avec des haches ». Après que leurs attaques avec des tirs et avec des haches, n’ont donné aucun résultat, ils ont attaqué avec des roquettes et ils ont lancé plus de 80 roquettes contre des gens sans défense [allusion à l’attaque du 29 octobre 2015 contre le camp Liberty en Irak]. Mais sachez que dans quelques mois, le camp Liberty sera reconstruit par des gens qui ont cette devise : « Depuis la naissance, jusqu’à la tombe, apprend des sciences » et « lutte pour la liberté ».

La science sans la liberté n’a aucune valeur. Un savant qui se met au service d’un système oppresseur et corrompu est sans valeur.

L’Imam Hussein et Zeinab ont sacrifié leur vie pour la liberté et ils ont déclaré : « Nous ne céderons jamais. »

De la part de la famille de Mme Jannatpour, je vous remercie encore une fois d’être venus ici et avoir participé à cette cérémonie.

Nous allons nous retrouver lundi prochain, à partir de 15 heures pour rendre un dernier hommage à Mme Jannatpour.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe