jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: FemmesIran : Des patrouilles de sécurité pour interdire les pantalons déchirés et...

Iran : Des patrouilles de sécurité pour interdire les pantalons déchirés et les manteaux sans boutons !

Iran : Des patrouilles de sécurité pour interdire les pantalons déchirés et les manteaux sans boutons !

CNRI – « Les pantalons déchirés et les manteaux sans boutons ne sont pas des vêtements iraniens. Les forces de police prendront en charge ce problème si nécessaire. » C’est un résumé de la nouvelle loi qui a été annoncée sur le marché aux vêtements.

Selon l’organe de presse officiel, le 21 août 2017, le chef de l’association des vêtements, Abolghasem Shirazi, a annoncé la nouvelle et a déclaré : « Les modes comme les pantalons déchirés et les manteaux ouverts sans boutons n’ont pas leur place dans notre pays. Nous n’avons que faire des autres pays, mais les vêtements disponibles doivent être conformes aux coutumes des musulmans et des Iraniens ! »

Shirazi a déclaré : « Nous avons collecté de tels vêtements dans les magasins de la ville. »

Le chef de l’association des vêtements a déclaré que le groupe de travail pour la mode et les vêtements devrait présenter les principes de la mode au ministère de la Culture et de l’Orientation islamique et a déclaré : « Il n’existe pas de tels vêtements non conventionnels dans notre culture, et si nous venons à voir que de tels vêtements sont produits et vendus, les forces de sécurité prendront les mesures nécessaires pour l’en empêcher. »

Shirazi a ajouté : « Importer et produire ce type de vêtement est interdit. Par exemple, un manteau qui est utilisé comme un voile (pour se couvrir) par une femme, ne porte que le nom voile et s’il ne ferme pas, n’a pas de boutons et montre le corps, les forces de police interviendront. »

Le chef de l’association des vêtements a ajouté : « Pendant ces deux dernières semaines, les magasins fournissant des vêtements étrangers ont été fermés et on a exigé que leurs propriétaires fournissent des vêtements convenables. »

Les fabricants de vêtements et les fournisseurs ne semblent pas du tout satisfaits. Abed est un des fournisseurs de vêtements qui a déclaré : « Ils jettent tellement de pierres sur le chemin de la production et de la vente des vêtements pour femmes, que nous avons laissé tomber et nous ne produisons désormais que des vêtements pour hommes. »

Il a ajouté : « Je suis toujours partagé entre deux sentiments. Si nous ne fournissons pas et ne vendons pas des vêtements « non conventionnels », les ventes seront significativement réduites ; si nous fournissons les vêtements, le magasin sera fermé et scellé par les agents du gouvernement dans une action répressive. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe