lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran: Des centaines de condamnations dans le monde des complots des mollahs...

Iran: Des centaines de condamnations dans le monde des complots des mollahs contre l’OMPI

Iran: Des centaines de personnalités du monde entier condamnent les complots des mollahs contre l'OMLes Iraniens en Europe , au Canada et aux Etats-Unis condamnent les complots du régime des mollahs contre l’OMPI en Irak

CNRI – Le dernier complot du régime des mollahs contre l’OMPI à la Cité d’Achraf en Irak et ses pressions sur le gouvernement irakien pour imposer des restrictions sur le groupe ont scandalisé la communauté internationale.

Des centaines de députés, juristes et éminentes personnalités du monde politique et culturel en Irak, en Europe et aux USA ont adressé des lettres au Premier ministre irakien, au Secrétaire général des Nations Unies, au président de la Commission internationale de la Croix rouge, au Haut commissaire pour les réfugiés de l’ONU, au Haut commissaire des droits de l’Homme de l’ONU, à l’ambassadeur américain en Irak et au commandant de la Force multinationale-Irak (FMN-I), appelant le gouvernement irakien à respecter les accords internationaux et à garantir la sécurité et le bien-être des membres de l’OMPI en Irak.

Il s’agit notamment de l’Organisation nationale des droits humains d’Irak ; le Congrès de solidarité du peuple irakien ; l’Association des juristes indépendants d’Irak ; l’Association indépendante des Turkmènes irakiens ; le Dr Adnan Al-Dulaimi, président du Front de l’Accord irakien et secrétaire général du Congrès du peuple irakien ; l’ayatollah Seyyed Mohammad al-Moussawi al-Qasimi, fondateur du parti de la Solidarité islamique ; le Commité parlementaire britannique pour la Liberté en Iran ; Andrew Mackinlay, membre de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des Communes britannique ; Brian Binley, député conservateur britannique ; Struan Stevenson et Paulo Casaca, coprésidents du groupe interparlementaire du Parlement européen des Amis d’un Iran libre ; Ingrid Holzhueter, présidente du groupe des Amis d’un Iran libre en Allemagne et ancienne député ; et le Comité pour une Action démocratique en France, qui compte parmi ses membres Sid Ahmad Ghozali, ancien Premier ministre algérien, le sénateur Jean-Pierre Michel, le député UMP Marc Reymann membre de la commission des Affaires étrangères ; Pascal Terrasse, député socialiste ; Yves Bonnet, ancien directeur de la D.S.T. ; Anisa Boumedienne, juriste ; Mario Stasi, ancien Bâtonnier du Barreau de Paris ; Alain Vivien, ancien ministre ; Francois Colcombet, ancien député socialiste ; Mouloud Aounit, secrétaire général du MRAP ; M. Gilles Paruelle, ancien Bâtonnier du Val d’Oise ; Jean Ferrat, auteur interprète; Lucie Aubrac, membre éminente de la Résistance française et Georges Flecheux, président de l’Institut des droits de l’Homme du barreau de Paris.

Dans leurs lettres et déclarations, ils ont affirmé de manière très claire que toute restriction de la liberté de parole, d’assemblée et de mouvement de l’OMPI, ou le fait de priver les résidents d’Achraf de leurs rations en nourriture, en médicaments, en carburant et leur approvisionnement en eau constituait une violation flagrante de la quatrième Convention de Genève et de la Loi humanitaire internationale et un crime de guerre.

Le 21 juillet, des milliers de partisans de la Résistance iranienne ont organisé des rassemblements dans différentes villes européennes, comme Berlin, Düsseldorf, Londres, Stockholm, Trondheim, Oslo (Norvège) et La Haye. Des manifestations similaires ont eu lieu aux Etats-Unis et au Canada à Ottawa, Montréal, Toronto, Washington DC, New York, Houston, Atlanta et Dallas. Les partisans de la Résistance iranienne ont condamné les complots du régime des mollahs contre les résidents de la Cité d’Achraf, en particulier la destruction par explosion de leur arrivée d’eau. Ils ont appelé le gouvernement irakien et la FMN-I à empêcher le régime des mollahs de conspirer contre l’OMPI dont les membres vivent en Irak comme réfugiés politiques depuis ces vingt dernières années.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 juillet 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe