samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran: Bruxelles doit ôter l'OMPI de sa liste terroriste (Maryam Radjavi)

Iran: Bruxelles doit ôter l’OMPI de sa liste terroriste (Maryam Radjavi)

Maryam Radjavi accueillie par Alejo Vidal Quadras et Paulo CasacaAgence France Presse – Les Moudjahidine du Peuple (OMPI) doivent être rapidement retirés de la liste des organisations terroristes établie par Bruxelles, a réclamé jeudi à Strasbourg Maryam Radjavi, présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

 Agence France Presse – Les Moudjahidine du Peuple (OMPI) doivent être rapidement retirés de la liste des organisations terroristes établie par Bruxelles, a réclamé jeudi à Strasbourg Maryam Radjavi, présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

S'exprimant devant la presse au Parlement européen, elle a rappelé que la Cour européenne de Justice avait estimé en octobre "non suffisamment motivée" une décision du 23 décembre 2007 maintenant l'OMPI sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne.

Cette décision a ainsi été annulée par les juges de Luxembourg mais le Conseil avait maintenu en juillet l'OMPI sur sa liste en faisant état "de nouveaux éléments".

Selon Mme Radjavi, la justice européenne a une nouvelle fois affirmé que la résistance contre la dictature des mollahs ne peut être assimilée à du terrorisme religieux.

A ses côtés, l'Espagnol conservateur Alejo Vidal-Quadras, vice-président du Parlement européen, a mis en garde contre "une confrontation des systèmes exécutif et politique avec le système judicaire de l'Union européenne".

"Il est naturel que dans cette confrontation, les institutions fondatrices se placent du côté du système judiciaire", a-t-il estimé dans un courrier au président Nicolas Sarkozy, également président en exercice de l'Union européenne.

"Sur un plan juridique, argumente l'élu européen, l'OMPI a été retirée de la liste du terrorisme. Nos intérêts politiques et moraux, ainsi que nos principes exigent donc du Conseil qu'il respecte ce jugement".

Alejo Vidal Quadras a indiqué s'exprimer en son nom mais aussi au nom du Comité européen pour l'Application de la Justice, qui bénéficie du soutien de plus de 2.000 parlementaires en Europe.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe