mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran /barbarie : châtiment cruel d'amputation de la main d'un jeune iranien

Iran /barbarie : châtiment cruel d’amputation de la main d’un jeune iranien

Iran /barbarie : châtiment cruel d'amputation de la main d'un jeune iranien

Le Procureur général iranien de la province de Khorasan Razavi, a annoncé l’amputation de la main d’un jeune accusé de vol. Gholam Ali Sadeghi a déclaré : « cet homme avait dérobé à Machhad un bijou il y a six ans, alors qu’il avait 25 ans. »

Citant le procureur du régime islamiste, l’agence de presse officielle Khorasan a rapporté, le 12 octobre, que la décision de justice était « une amputation de la main » pour le jeune de 25 ans et « 10 ans d’emprisonnement en plus de 74 coups de fouet pour son frère cadet de 22 ans ».

Il a ajouté : « Après avoir suivi les principales procédures d’exécution du verdict de M. N., en présence d’autorités compétentes et de médecins, sa main a été amputée. Pour garantir la sécurité dans la société, le tribunal a adopté une position ferme vis-à-vis des personnes qui volent les biens d’autrui. »

Il convient de noter que le 22 septembre, le Conseil National de la Résistance iranienne avait exhorté, dans un communiqué, les autorités et organisations internationales des droits de l’homme, en particulier le Haut-Commissaire aux droits de l’homme, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran, et les Rapporteurs spécialisés sur la question des exécutions arbitraires et la torture, à condamner le régime théocratique pour les châtiment cruels tels que l’amputation des mains.

Elle a également invité la communauté internationale, en particulier l’Union Européenne et les États-Unis, à sanctionner le régime des mollahs pour ces violations des droits humains. Les Responsables de la barbarie au pouvoir en Iran, qui constituent une honte pour l’humanité contemporaine, doivent être exclus de la communauté des nations et traduits en justice.

Le communiqué ajoute que le recours aux exécutions et à l’arrestation de personnes accusées de trafic de drogues et de vols a lieu alors que les plus grands malfaiteurs de l’histoire de l’Iran sont en fait les dirigeants du régime dont les détournements astronomiques en série, qui constituent les sujets permanent des luttes intestines entre les factions du régime. Les pasdaran iraniens sont par ailleurs impliqués dans le trafic de drogue en Iran et dans de nombreux pays du monde, notamment au Canada, États-Unis, en Europe et l’Extrême-Orient.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe