vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : au moins 27 exécutions, dont une femme et deux jeunes...

Iran : au moins 27 exécutions, dont une femme et deux jeunes de 18 et 23 ans, en deux semaines

Cinq pendaisons publiques à Ghaemchahr, Ilam et Dehdacht

Le régime inhumain des mollahs en Iran a exécuté 27 prisonniers, dont une femme et deux jeunes de 18 et 23 ans ces deux dernières semaines dans diverses villes du pays. Cinq d’entre eux, dont deux jeunes, ont été pendus en public Ghaemchahr (nord), Ilam (ouest) et Dehdacht (ouest).

L’agence Mehr affiliée au ministère du Renseignement a rapporté le 14 septembre qu’un jeune de 18 ans, arrêté à l’âge de 17 ans, a été pendu à Ghaemchahr le 14 septembre. Trois semaines auparavant, un autre adolescent, arrêté à l’âge de 12 ans, avait été pendu après six ans de réclusion à la prison de Dizel-Abad à Kermanchah, dans l’ouest de l’Iran.

Trois autres prisonniers ont été exécutés ensemble à la prison d’Aligoudarz dans le Lorestan (ouest) le 15 septembre. Le 12 septembre, trois autres ont été exécutés en public à Dehdacht et un autre à la prison de Darab. Le 11 septembre, deux prisonniers ont été pendus à Kermanchah (ouest), six autres, dont une femme, dans une exécution collective à Oroumieh le 10 septembre, et deux autres à Chahroud (nord-est).

Entre les 3 et 8 septembre, trois prisonniers ont été pendus à la prison Lakan de la ville de Racht (nord), deux autres à la prison Dastguerd d’Ispahan (centre) et un jeune de 23 ans, qui avait purgé cinq années de réclusion, a été pendu en public sur la place Imam-Hossein de la ville d’Ilam (ouest). Durant la même période, un prisonnier nommé Younesse Assadi a été exécuté à la prison de Sanandaj (ouest), un autre à la prison de Gatchsaran et un autre à la prison Karoun de la ville d’Ahwaz (sud-ouest).

Redoutant les protestations en Iran et son renversement, le régime aux abois a recours à divers moyens de répression, comme des vagues d’exécutions publiques à travers le pays. Le régime vise aussi le massacre des Achrafiens, source d’inspiration de la jeunesse et du peuple qui souhaitent en finir avec cette dictature. Il ne fait aucun doute que ces exécutions ne feront qu’intensifier la haine du peuple iranien envers le régime moribond du guide suprême.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 septembre 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe