vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran: Après 3 semaines, le sort des prisonniers politiques en grève de...

Iran: Après 3 semaines, le sort des prisonniers politiques en grève de la faim est toujours inconnu

Détenus politiques en grève de la faim en IranCNRI – Près de trois semaines après le début d’une grève de la faim lancée par les prisonniers politiques dans la section 350 de la sinistre prison d'Evine, à Téhéran, l’avocate de deux d'entre eux affirme ne pas savoir combien poursuivent encore la grève au bout de 20 jours.

La grève a été lancée pour protester contre les transferts en isolement et les traitements cruels infligés aux prisonniers politiques.

Dans une interview avec la radio allemande Deutsche Welle, l'avocate, Mme Nasrine Sotoudeh, a déclaré que les autres avocats ne connaissent pas non plus la situation de leurs clients et que les familles ont écrit pour demander une possibilité de voir leurs proches détenus.

Mme Sotoudeh a dit qu'elle représentait MM Keyvan Samimi et Zia Nabavi. Elle a dit à la radio allemande: « Compte tenu de la grève de la faim prolongée des deux prisonniers, il est naturel d’exprimer mon inquiétude pour leur santé. Il n'y a eu aucun appel téléphonique ou information crédible sur eux. Nous ne savons pas s'ils ont terminé leur grève et s'ils sont en bonne santé ou pas. »

Mme Sotoudeh a ajouté, « la famille de Zia Nabavi est venue à mon cabinet et a déclaré que ses tentatives de recherches à la prison d'Evine ou auprès des autorités judiciaires ne l'ont conduite nulle part, et qu’elle fait face à une menace permanente d’arrestation ainsi qu’à des insultes et d’autres formes de comportement abusifs ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe