mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Appel à sauver six prisonniers politiques condamnés à mort

Iran : Appel à sauver six prisonniers politiques condamnés à mort

Selon des bourreaux de la prison d’Evine, Gholam Reza Khosravi sera exécuté en septembre pour avoir aidé financièrement l’OMPI

Cinq prisonniers à Ahvaz condamnés à mort pour «guerre contre Dieu»

La vie du prisonnier politique Gholam Reza Khosravi Savadjani, 47 ans, est en danger. Il a été condamné à mort pour avoir aidé financièrement l’OMPI et pour « Moharebeh » (guerre contre Dieu). Les bourreaux de la sinistre prison d’Evine lui ont annoncé qu’il sera exécuté le 10 septembre. Dans les années 1980, M. Khosravi avait été arrêté à l’âge de 16 ans parce qu’il soutenait l’OMPI, et avait purgé à l’époque une peine de cinq ans dans les geôles médiévales de Kazeroun. Il avait aussi été arrêté en 2007 à Rafsandjan et condamné à six ans de prison sans la moindre procédure judiciaire équitable. En 2010, il avait été transféré à Evine où il avait été à nouveau jugé pour son aide financière à l’OMPI. Alors qu’il ne lui restait plus que deux ans à purger, il a été condamné à mort. M. Khosravi qui a passé plus 40 mois en isolement cellulaire, attend désormais son exécution.

Par ailleurs, cinq prisonniers politiques à Ahvaz, Mohammad Ali Amvari, ingénieur, Hadi Rachedi, ingénieur, Hachem Chabani, secrétaire et étudiant en maitrise de sciences politiques, ainsi que deux frères Jaber et Mokhtar Al-Bouchokeh ont aussi été condamnés à mort pour « guerre contre Dieu  ». Leur peine de mort leur a été annoncée le 8 juillet.

Le 18 juin, le régime des mollahs a exécuté quatre prisonniers politiques de la minorité arabe du Khouzistan dans la ville d’Ahvaz.  Il s’agit de trois frères, Abdul-Rahman, Abbas, et Jamshid Heidari et d’un autre détenu, Ali Charifi. Ils ont été arrêtés en avril 2011 dans une manifestation à Ahvaz.

La Résistance iranienne appelle la communauté internationale et les organisations de défense des droits de l’homme, en particulier le Rapporteur spécial de l’ONU pour les droits humains en Iran et les rapporteurs sur les arrestations arbitraires, la torture et les exécutions, à entreprendre des actions urgentes et contraignantes pour sauver la vie de ces six prisonniers en attente d’exécution. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistante iranienne
Le 26 juillet 2012   
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe