mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran-Allemagne : Les Iraniens de Bonn demandent des sanctions contre Téhéran

Iran-Allemagne : Les Iraniens de Bonn demandent des sanctions contre Téhéran

Iran-Allemagne : Les Iraniens de Bonn demandent des sanctions contre TéhéranCNRI, 30 décembre – Des Iraniens scandant « Ahmadinejad est un terroriste ! A bas le terroriste ! » se sont rassemblés dans le centre de Bonn mercredi 28 décembre. Les partisans de la résistance iranienne venant de Bonn et de ses environs portaient des banderoles appelant à l’envoi du dossier nucléaire de Téhéran devant le conseil de Sécurité de l’ONU pour adopter des sanctions pétrolières.

Le rassemblement s’est tenu en coordination avec des actions similaires ailleurs en Allemagne et dans les pays européens afin d’exprimer un rejet total du régime des mollahs et de ses nouvelles menaces terroristes dans la région et dans le monde.

L’ingérence des mollahs en Irak, particulièrement dans les élections législatives de décembre, a été fermement condamnée par les manifestants. Leur porte-parole a déclaré à la presse que Téhéran voulait instaurer un autre Etat intégriste en Irak dans le cadre de l’instauration d’un empire islamique. Il a souligné que l’on pouvait expliquer les ambitions nucléaires du régime dans ce contexte.

Le rassemblement de Bonn a également condamné les manœuvres de Téhéran contre la Cité d’Achraf en Irak où résident des milliers de membres des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). En tant que principal obstacle à l’expansion intégriste des mollahs en Irak, l’OMPI est la cible privilégiée des activités du régime qui cherche à la neutraliser par n’importe quel moyen. Pour cela il n’hésite pas à recourir au terrorisme en Irak et pour justifier ce terrorisme contre son opposition, il a été jusqu’à rechercher l’aide des puissances occidentales. C’est pour cette raison que l’OMPI a été maintenue sur la liste du terrorisme de l’UE, dans le lot des concessions européennes aux mollahs, a précisé le porte-parole.

Les banderoles condamnaient les violations des droits de l’homme en Iran et appelait à la fin de la politique de complaisance de l’UE. Des bannières soutenaient également Maryam Radjavi et sa Troisième Voie pour un changement démocratique en Iran, par le biais du peuple iranien et de sa résistance, qui rejette une guerre extérieur ou des espoirs vains misés sur des modérés fictifs au sein de ce régime barbare pour apporter un changement.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe