mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIrak: une choquante attaque par missile sur le camp de refugie iranien...

Irak: une choquante attaque par missile sur le camp de refugie iranien condamnée

 Irak: une choquante attaque par missile sur le camp de refugie iranien condamnée

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pour diffusion immédiate le 5 juillet 2016

Irak: une choquante attaque par missile sur le camp de refugie iranien condamnée

Quatre appels urgents à l’ONU et aux Etats-Unis

Encore une autre attaque scandaleuse et injustifiée contre les réfugiés iraniens sans défense au camp Liberty, près de l’aéroport de Baghdâd, plus de 50 missiles ont été tirés la nuit dernière dans l’enceinte à partir de la zone hermétique de sécurité contrôlée par le gouvernement entourant le périmètre du camp. Plus de 50 résidents, dont 14 femmes, ont été grièvement blessés et de grandes parties du camp ont été détruites.

Struan Stevenson, président de l’Association Européenne Iraqi Freedom (EIFA), a fermement condamné l’attaque et a exigé une action immédiate de l’ONU et des États-Unis pour protéger les résidents et accélérer leur réinsertion dans les pays Européens. Struan Stevenson a déclaré: « Ce fut une attaque horrible et lâche. Mais je suis obligé de demander, que diable font les Nations Unies et les États- Unis ? Alors qu’ils avaient à plusieurs reprises donné par écrit des assurances quant à la sécurité et à la sûreté des résidents, ils ont gardé le silence et n’ont rien fait alors que les agents iraniens, avec la pleine complicité du gouvernement irakien, ont effectué des missions de surveillance répétées au camp, sous le prétexte d’être membres de la famille des réfugiés alors qu’en fait, ils injuriaient les résidents et ont pris des photos détaillées de la structure du camp.

Nous avons, à plusieurs reprises, averti que c’était un prélude clair à une autre attaque de missiles, comme nous l’avons vu se produire encore et encore dans le passé lorsque des dizaines de résidents du camp d’Ashraf, puis du camp Liberty ont été brutalement assassinés. En dépit de nos avertissements, l’ONU et les États-Unis n’ont rien fait.

« Pendant les 8 derniers jour, la nourriture, le carburant et les médicaments ont été bloqués par les agents du gouvernement irakien agissant à nouveau sur les ordres de leurs soutiens iraniens. Ce blocus aura causé des souffrances indicibles aux résidents pendant le RAMADAN alors que les températures ont grimpé à plus de 50 degrés et qu’ils ne disposent pas de nourriture fraîche, ou de moyens d’alimenter les générateurs pour fournir de l’air conditionné et pas de médicaments essentiels pour les malades. Les résidents et leurs représentants ainsi que leurs partisans ont plusieurs fois mis en garde sur le fait que toutes ces mesures conduisaient à une autre tentative de massacre. Ceci est un modèle qui a été répété encore et encore et nos mises en garde à l’endroit de l’ONU et des États-Unis ont tout simplement été ignorées. Leur inefficacité et incompétence a été assez stupéfiante.

« Et maintenant que 50 missiles ont été tirés sur le camp causant des blessures horribles et la destruction, nous savons tous que l’attaque de missile n’a pas pu avoir lieu sans la complicité active d’au moins quelques parties du gouvernement irakien et de leurs patrons iraniens. »

« L’EIFA exige l’intervention immédiate de l’ONU et de l’ambassade américaine à Baghdâd, tout d’abord pour appréhender les auteurs de ce crime et les traduire en justice et deuxièmement pour garantir la sûreté et la sécurité du camp jusqu’à ce que la dernière personne puisse être transportée par avion en sécurité. Troisièmement, l’ONU et les États-Unis doivent immédiatement exiger que le gouvernement irakien mette fin à d’autres mesures répressives contre les résidents du camp, notamment le fait d’empêcher l’entrée des camions de carburant, de nourriture, de médicaments et de services dans le camp. Quatrièmement, le gouvernement irakien doit être empêché d’autoriser les agents de renseignement iranien (MOIS) sous quelque prétexte que ce soit, de monter d’autres missions de reconnaissance et de surveillance au camp Liberty.

Struan Stevenson était un eurodéputé conservateur représentant l’Ecosse au Parlement Européen de 1999 jusqu’à sa retraite en 2014. Il a présidé l’Intergroupe (Caucus) de l’association les Amis d’un Iran Libre au Parlement Européen depuis plus de 10 ans. Il a été président de la délégation du Parlement pour les relations avec l’Irak de 2009 à 2014. Il est actuellement président de l’Association Européenne Iraqi Freedom (AEIF).

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe