vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafIrak : Risques d'exactions sur des demandeurs d'asile iraniens (ACAT)

Irak : Risques d’exactions sur des demandeurs d’asile iraniens (ACAT)

Appel urgent numéro 46

ACAT, 15 novembre – Le Premier ministre irakien a récemment annoncé sa décision de fermer définitivement, le 31 décembre prochain, le camp d’Ashraf situé près de Bagdad et qui abrite 3 400 iraniens membres de l’Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI), interdite en Iran. Ces derniers risquent d’être victimes de tortures, de condamnations à mort, voire d’exécutions extra-judiciaires, s’ils sont renvoyés en Iran comme cela semble être l’intention des autorités irakiennes.

Il s’agit d’un nouvel acte d’hostilité à l’égard des résidents du camp qui ont déjà subi une attaque des forces armées irakiennes, le 8 avril 2011, au cours de laquelle 36 civils ont été tués, dont huit femmes et 300 autres ont été blessés.

Le camp d’Ashraf a été constitué il y a plus de 25 ans par des membres de l’OMPI qui fuyaient la répression du régime de l’ayatollah Khomeiny. Ses résidents, hommes, femmes et enfants, ont adressé des demandes d’asile au Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR). Dans un communiqué publié le 13 septembre 2011, le HCR a appelé le gouvernement irakien à retarder la fermeture du camp pour lui laisser le temps d’examiner chacune des demandes dans un lieu neutre, sûr et confidentiel.

Dans une déclaration du 27 octobre 2011, le ministre de l’Intérieur irakien a confirmé la date limite du 31 décembre et précisé que la fermeture du camp visait à assurer un contrôle sur les membres de l’OMPI et à faciliter leur renvoi dans leur pays ou dans d’autres pays.

Cette déclaration fait suite à la conclusion d’un accord entre les gouvernements irakien et iranien concernant le démantèlement du camp et le sort de ses résidents. Le détail de l’accord en sept points n’a pas encore été rendu public, mais les organisations internationales de défense des droits de l’homme et une partie de la communauté internationale craignent que cet accord organise l’expulsion des résidents vers l’Iran qui les réclame depuis de nombreuses années.

Télécharger l’appel urgent : pages 5 à 7 de l’appel

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe