jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIrak : des ténors du parlement appellent Bagdad à appliquer la résolution...

Irak : des ténors du parlement appellent Bagdad à appliquer la résolution européenne sur Achraf

 CNRI – Le président du Conseil du dialogue national irakien, le cheikh Khalaf Al-Alyan, un chef de file du Front national irakien, Oussama Adbul Aziz al-Najafi, ont exhorté le gouvernement irakien à appliquer les articles de la récente résolution du Parlement européen concernant Achraf, a rapporté le 10 mai le quotidien irakien Al-Zaman.

Les deux leaders parlementaires ont exigé le respect des droits des résidents d’Achraf en conformité avec les lois internationales. Achraf, est située au nord-est de Bagdad et abrite près de 3500 membres de la principale opposition iranienne, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).

Le journal cite le Cheikh Khalaf Al-Alyan déclarant que « l’OMPI est une organisation qui recherche la paix et le gouvernement irakien est tenu d’obtempérer aux conventions et traités internationaux qui garantissent les droits et la protection des réfugiés politiques. Les tribunaux internationaux ont retiré l’OMPI de la liste du terrorisme, parce que cette organisation est un mouvement de résistance et d'opposition. L'UE a accepté ces décisions de justice. 

« De plus, dit-il, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à la fin du blocus d’Achraf et contre le déplacement forcé de ses habitants. La raison en est que toutes les conventions internationales et les lois sont en faveur de l’OMPI et soulignent la légitimité de leur présence en Irak comme réfugiés politiques. Le blocus de la Cité d’Achraf depuis quelque temps est une mesure inhumaine et contraire aux principes du peuple irakien, qui insiste sur le respect dû à nos hôtes. »

Le chef du Conseil du dialogue national irakien a également condamné le bombardement des villages dans la région frontalière du Kurdistan irakien par le régime de Téhéran : Cet acte militaire viole clairement les accords internationaux et les droits des pays voisins. Une plainte formelle doit être déposée au Conseil de sécurité de l'ONU pour l'adoption des mesures nécessaires, a-t-il affirmé.

Le député Oussama Adbul Aziz al-Najafi, l'un des leaders du Front national irakien, a déclaré que « compte tenu de la résolution du Parlement européen, le maintien de la pression sur les résidents d’Achraf nuit à la crédibilité internationale de l'Irak, en particulier puisque la résolution du Parlement européen souligne la plénitude de leurs droits sur le territoire irakien. »

Répondant au quotidien, il a souligné que « la manière dont le gouvernement irakien traite les résidents d'Achraf, et les restrictions qui leur sont imposées dans le but de les forcer à quitter leur résidence, sont contraires aux Conventions de Genève. »

Le député irakien a exhorté son gouvernement à revoir sa position sur les résidents d’Achraf, car ils ne portent pas d'armes et que les Conventions de Genève doivent être mises en œuvre à leur égard.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe