jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyInterdiction d'emporter les véhicules passagers, les équipements d'entretiens et autres articles nécessaires...

Interdiction d’emporter les véhicules passagers, les équipements d’entretiens et autres articles nécessaires au camp Liberty

Le quatrième contingent des résidents d’Achraf est arrivé au camp Liberty le lundi 16 avril après d’innombrables restrictions et harcèlements de la part du gouvernement irakien. Alors que le contrôle des résidents, avant leur embarquement dans les cars, avait débuté dimanche à 18h00, c’est seulement le lendemain à 14h00 qu’ils ont pu joindre Liberty. Onze heures et demi de fouilles pénibles et outrageantes à Achraf, et encore plus de fouilles à l’entrée de Liberty a fait en sorte qu’il a fallu plus de 20 heures pour effectuer ce trajet de seulement une centaine de kilomètres. Par conséquent, plusieurs personnes, dont trois femmes, ont eu des malaises dûs à des coups de chaleur, deux ont été hospitalisées.
 
Notons que l’inspection des biens et des affaires des résidents avaient commencé il y a cinq jours. Au cours de ces inspections, le gouvernement irakien a imposé de nouvelles restrictions, aussi cruelle qu’illégales, violant les normes et conventions humanitaires internationales, ainsi que le protocole d’entente entre le gouvernement irakien et les Nations-Unies :

En plus d’interdire le transfert des équipements pour les paraplégiques et les blessés, notamment les véhicules d’accessibilité et les bungalows accommodés pour leur hébergement, les autorités irakiennes ont interdit tout véhicule pour passagers . Nous savons cependant que les résidents ont un grand besoin de ces véhicules dans cette période de chaleur en Irak.
 
Il convient de rappeler, qu’avant le départ du premier groupe de résidents vers Liberty, et suite à d’amples discussions avec le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, le gouvernement irakien avait finalement donné sont accord pour le transfert de 10 véhicules passagers avec chaque groupe, soit moins de 10 % des véhicules passagers des résidents. Or, le gouvernement irakien vient de refuser tout transfert de véhicule dans le dernier convoi.
 
En outre, les autorités irakiennes ont refusé le transfert de six générateurs, pour lesquels elles avaient initialement donné leur accord, seule deux générateurs ont été autorisés. Nous savons cependant que le camp Liberty n’est pas raccordé au réseau électrique du pays, et que la plupart des générateurs existants ne fonctionnent pas en raison de l’usure ou du manque de pièces de rechange.
 
Les forces irakiennes se sont également opposées au transfert d’équipement d’entretien comme des perceuses électriques, fraiseuses, appareils de soudure, coffres à outils, peinture, compresseurs d’air, projecteurs nécessaires pour la réparation et le maintien des installations et des infrastructures vétustes de Liberty. À l’instar des précédents contingents partis pour Liberty, les forces irakiennes se sont opposées au transfert d’articles, tout aussi nécessaire que légal, comme des climatiseurs, systèmes de son et paraboles.
 
La Résistance iranienne attire l’attention de la communauté internationale sur ces restrictions cruelles, qui cherchent à exacerber la pression sur les résidents, et appel des Nations-Unies et le gouvernement américain à rompre le silence devant ces violations permanentes.
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 avril 2012 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe