mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIl n'est pas vrai que l'Iran puisse être l'un des rares pays...

Il n’est pas vrai que l’Iran puisse être l’un des rares pays au monde à ne pas connaître à nouveau la liberté – Dominique Lefebvre

CNRI – « Il n’est pas vrai et qu’il n’est surtout pas possible qu’un peuple puisse être à perpétuité assigné à l’oppression. Il n’est pas vrai que l’Iran puisse être l’un des rares pays au monde demain ou après-demain à ne pas connaître à nouveau la liberté », a déclaré Dominique Lefebvre, maire de Cergy.

Il s’exprimait à la cérémonie des vœux de Mme Radjavi à la Maison de l’Ile de la ville d’Auvers-sur-Oise, le 8janvier, à laquelle assistaient des centaines d’Auversois et Val d’Oisiens et des dizaines d’élus locaux. Cette soirée a été l’occasion pour le Comité des maires en défense d’Achraf de remettre à la présidente élue de la Résistance iranienne un recueil de 5500 signatures de maires et d’élus en soutien d’Achraf.

Voici l’intervention de Dominique Lefebvre :

Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs, mes chers collègues, chers amis,
Je voudrais vous adresser à vous-même personnellement, à vos amis ici présents avec vous à Auvers, à vos amis d’Achraf, et à l’ensemble du peuple iranien, un message d’espoir.

En vous rappelant qu’il y a un an, lorsque nous nous sommes retrouvés pour la nouvelle année, même si nous avions perçu les mouvements qui se dessinaient au Proche Orient, nous n’imaginions pas qu’en Tunisie, qu’en Libye, qu’au Bahreïn, qu’au Yémen, qu’aujourd’hui en Syrie, les peuples se soulèveraient, des régimes dictatoriaux s’effondreraient, qu’un nouvel espace s’ouvrirait, de démocratie, ce n’est jamais un long fleuve tranquille la démocratie, elle met du temps à se construire. C’est pour ça que même si vous m’avez rappelé à l’entrée tout à l’heure que votre combat, le combat du peuple iranien est particulièrement difficile, en raison de la nature même de cette dictature religieuse.

Je crois que nous pouvons dire deux choses simples. D’abord, avoir cette conviction absolue, qu’il n’est pas vrai et qu’il n’est surtout pas possible qu’un peuple puisse être à perpétuité assigné à l’oppression. Il n’est pas vrai que l’Iran puisse être l’un des rares pays au monde demain ou après-demain à ne pas connaître à nouveau la liberté. Et puis, peut-être se rappeler que s’il y a eu en 2011 des printemps arabes, c’est peut-être aussi que dans une situation extrêmement difficile, je crois deux ans auparavant, le peuple iranien lui-même s’était déjà manifesté fortement, même s’il n’a pas à ce moment-là réussi à faire tomber le régime.

Alors, on le voit bien, l’avenir est dans la conjonction entre la mobilisation, l’expression, la force du peuple d’Iran pour échapper à la dictature. Il est tout autant dans la fermeté des puissances internationales, des instances internationales, c’est pour cela que ce qui se passe à Achraf est important.

C’est, au-delà évidemment de la vie des Achrafiennes et des Achrafiens, la fermeté des puissances internationales face au régime des mollahs qui se joue, mais je pense que si nous arrivons nous à faire en sorte que nos pays démocratiques tiennent une position extrêmement ferme vis-à-vis du régime des mollahs, si le peuple d’Iran croit en son avenir, oui, un jour, comme le disaient nos amis d’Achraf, nous pourrons tous ensemble fêter la nouvelle année à Téhéran.

Bonne année 2012 à vous tous.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe