lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesIl faut un front uni et solidaire pour un changement plus démocratique...

Il faut un front uni et solidaire pour un changement plus démocratique en Iran – Eurodéputée

Barbara Matera, vice présidente de la commission des droits des femmes et de l’égalité des genres, au Parlement européenCNRI – « Tout comme Mme Radjavi, je crois que comme solution à la crise iranienne, il est important de créer un front uni et solidaire pour un changement plus démocratique en Iran. Je crois que les femmes dans ce cadre peuvent jouer un rôle fondamental », a déclaré Barbara Matera, Vice- présidente de la commission des Droits des femmes et de l’égalité des genres, au Parlement européen à Bruxelles le 23 février.

L’eurodéputée italienne intervenait devant 150 parlementaires et assistants réunis à l’invitation d’Eva-Britt Svensson, présidente de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres, pour débattre sur « Les femmes, avant-garde du changement démocratique en Iran ». L’invitée d’honneur était Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne. La réunion a été l’occasion d’annoncer la création du groupe parlementaire de solidarité avec femmes pour un Iran libre sous l’égide de l’eurodéputée Edit Bauer.

Voici l’intervention de Barbara Matera :

Article 1 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne : la dignité humaine est inviolable et doit être respectée et protégée.
Article 2 : chaque individu a le droit à la vie, personne ne doit être condamné à la peine de mort ni exécuté.
Article 3 : le droit à l’intégrité de la personne.
Article 4 : personne ne doit se faire torturer ni être condamné à des mauvais traitements ou autres peines humiliantes ou dégradantes.
Article 6 : chaque individu a le droit à la liberté et à la sécurité.
Article 10 : chaque individu a le droit à la liberté de penser, de conscience, de religion, y compris le droit de manifester sa propre religion ou ses propres convictions individuelle ou collective.
Article 23 : le droit à la parité entre les hommes et les femmes.

Voilà chers collègues, nous savons tous que nous pourrions continuer à lire tous les droits de tous les articles de la charte des droits fondamentaux de l’union européenne qui sont la base de notre constitution. Mais je pense que ces premiers articles nous font comprendre que la condition en Iran est gravissime. Aujourd’hui, je voudrais manifester ma solidarité à la population iranienne victime du régime anti-démocratique qui condamne son peuple à la peur, aux abus, aux violations continues des droits inviolables. Aujourd’hui, je voudrais manifester ma totale solidarité avec les femmes iraniennes qui luttent pour la liberté et pour défendre les droits du peuple et de leurs enfants.

De même en qualité de vice-présidente de la commission des droits des femmes et de l’égalité des genres je voudrais rappeler et saluer le rôle des femmes iraniennes durant ces neuf derniers mois de révolte et de manifestations de protestation et les mettre à l’honneur et les encourager.

La révolte se poursuit en Iran avec beaucoup de femmes qui se battent en première ligne. Les agences de presse ont fait état de heurts entre la population civile et les forces de l’ordre, des forces qui répriment toute opposition au régime en place.

Tout comme Mme Radjavi, je crois que comme solution à la crise iranienne, il est important de créer un front uni et solidaire pour un changement plus démocratique en Iran. Je crois que les femmes dans ce cadre peuvent jouer un rôle fondamental.

Je conclurai que l’Europe ne peut rester inerte et impuissante devant tout cela.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe