mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIl est temps d'actualiser la vision américaine de l'OMPI

Il est temps d’actualiser la vision américaine de l’OMPI

Sample ImageLord Corbett of Castle ValePar Lord Robin Corbett

Huffington Post, 11 août

Chère Hillary,
Nous vous avons rencontrée avec votre mari à la réception du sommet du G8 à Birmingham où Bill posait avec une grand-mère de Birmingham. Sa photo a été utilisée comme affiche publicitaire pour l'événement. Je peux vous voir tous les deux, pendant que Bill montrait en disant : «Regarde Hillary, c’est Marge. » Je pense que cette affiche («Marge, coiffez-vous. Bill arrive en ville ») va être accrochée à la Maison Blanche pendant quelque temps !

Sur votre bureau se trouve à présent une décision de la cour d’appel du District de Columbia donnant la victoire à l'OMPI, qui fait partie de la coalition du Conseil national de la Résistance iranienne, dans sa campagne pour supprimer sa classification d’organisation terroriste étrangère. La Cour souhaite que vous reconsidériez le refus de votre prédécesseur de lever cette interdiction.

Permettez-moi de vous dire quels arguments avanceront désormais vos officiels. Je les ai entendus faire cela lors d'une réunion au Département d'Etat il y a deux ans. J’y étais allé a la suite de la victoire en justice ici en 2008 d’un groupe multipartite de 35 membres de la Cambres des Communes et de la Chambre des Lords sur le refus de notre gouvernement de lever une interdiction similaire.

Rapidement, comme ici, vos fonctionnaires ont fait valoir qu’« une fois perçu comme terroriste, on reste toujours un terroriste ». Quand ils vous le diront, rappelez-leur que dans nos tribunaux et qu’à Washington ont accepté que des « circonstances radicalement changées » comprennent le fait que l'OMPI a renoncé à la violence en 2001 et a volontairement remis ses armes défensives aux forces américaines au Camp Achraf, en Irak, près de la frontière iranienne en 2003.

Bien que le cas de l'OMPI soit différent, pour aider vos collaborateurs à comprendre, dites-leur comment, avec la grande aide de votre mari, le Royaume-Uni a négocié la paix en Irlande du Nord avec des hommes qui avaient utilisé des bombes plutôt que des bulletins de vote pour réaliser un changement ou y résister. Le mot d’ordre « une fois perçu comme terroriste, on reste toujours un terroriste » aurait empêché que cela se produise. En réalité, l'OMPI a toujours appelé à des élections sous surveillance internationale et les mollahs l’ont refusé, même aujourd'hui.

Et dites-leur aussi que les preuves ouvertes et classées devant votre justice étaient identiques à celles que les tribunaux du Royaume-Uni ont trouvé si peu convaincantes et pertinentes.

Je peux vous dire qu’un ancien ministre travailliste de notre ministère des Affaires étrangères m'a écrit, après avoir quitté sa fonction, à propos du refus de ses officiels de reconnaître et d’accepter ce que votre tribunal a appelé « des circonstances radicalement changées ». Il est fortement d'avis que les soi-disant preuves sur l'OMPI date de si longtemps qu'elles n'ont aucune pertinence actuelle et qu’il est impossible de confirmer de manière indépendante leur exactitude. Ne le leur dites pas, mais je pense que vos officiels pourraient être dans la même position.

La Résistance iranienne a été interdite aux États-Unis et au Royaume-Uni uniquement dans le cadre de calculs visant à faire des ponts avec Téhéran. Ces derniers temps, les mollahs ont demandé la répression de l'OMPI comme une condition préalable pour discuter de leur développement des armes nucléaires en violation des obligations de l'ONU. C'est ce que le tribunal de Washington voulait dire quand il parlait de « la réalité de la politique étrangère et des problèmes de sécurité ».

Vous savez aussi bien que moi que des années de négociations avec l'Iran ont tout simplement donné du temps aux mollahs pour développer leurs armes nucléaires. Comme les premières tentatives, la complaisance a aggravé le problème et les experts estiment qu'ils pourraient en 24 mois avoir la capacité de fabriquer ces armes.

Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles vous devez maintenant décider de libérer la Résistance iranienne. Cela signalerait à ces millions de personnes, en Iran, que nous entendons appeler à la liberté, qu'elles ne sont pas seules. Et que notre protestation commune sur les violations des droits de l'homme, les assassinats et la torture de ceux qui réclament un changement de régime et la démocratie n'est pas seulement de la rhétorique vide.

A la signature de votre accord avec le tribunal de Washington, les mollahs perdraient la possibilité de mettre en avant votre désignation actuelle de la Résistance pour justifier la répression croissante des manifestants pro-démocrates.

Alors, Hillary, prenez votre stylo et signez maintenant.

Lord Corbett of Castle Vale
Président du Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran

PS : Je ne vous demande pas de soutenir l'OMPI. C'est quelque chose que le peuple iranien fera dans des élections libres pour décider qui le mènera à la démocratie.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe