samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceFrance Libertés: Le gouvernement irakien doit reconnaître les droits des résidents d’Achraf

France Libertés: Le gouvernement irakien doit reconnaître les droits des résidents d’Achraf

 France Libertés – La Fondation France Libertés est gravement préoccupée par la situation des résidents de la Cité d’Ashraf en Irak, suite à l’interdiction de visite imposée par des autorités irakiennes aux familles, avocats et parlementaires venant d’autres pays ;

Récemment, un certain nombre de familles, comprenant des pères et des mères âgées, ainsi que des enfants et des adolescents ont été bloqués plusieurs jours à l’entrée d’Ashraf dans des conditions climatiques défavorables, et les demandes des avocats des résidents d’Ashraf et des parlementaires pour s’y rendre, n’ont pas reçu de réponse positive des autorités irakiennes. Ces mesures constituent une violation de la déclaration universelle des droits de l’homme et des conventions de Genève ainsi que du droit international humanitaire. Ce qui suscite des inquiétudes quant à la préparation d’autres mesures répressives qui pourraient aboutir à une catastrophe humanitaire.

Face à cette situation, France Libertés souhaite souligner les points suivants, conformes aux dispositions des conventions de Genève :

– l’interdiction de la visite des familles, des avocats et des parlementaires doit être levée sans condition préalable.
– Le gouvernement irakien doit reconnaître les droits des résidents d’Achraf qui résident légalement en Irak depuis 23 ans sous la protection du droit international et des conventions de Genève, notamment leur article 3. Elle doit également respecter les principes de non refoulement et du droit à une protection juridictionnelle effective pour les résidents d’Achraf et enlever les interdictions illégales à leur encontre.
– Les forces américaines doivent garantir la protection des habitants d’Ashraf et le respect des droits susmentionnés.
– Nous appelons le secrétaire général de l’ONU, le conseil de sécurité, le haut commissaire aux droits de l’homme et autres instances internationales à une intervention urgente afin de lever l’interdiction aux résidents d’Ashraf.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe