dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceFrance-Iran : « Une pierre noire pour la démocratie française» (Sid Ahmed...

France-Iran : « Une pierre noire pour la démocratie française» (Sid Ahmed Ghozali)

France-Iran : « Une pierre noire pour la démocratie française» (Sid Ahmed Ghozali)CNRI – L’ancien Premier ministre algérien, Sid Ahmed Ghozali était aux côtés de Maryam Radjavi le 1er juillet au Bourget pour  lui témoigner de sa solidarité et apporter son soutien à la Troisième Voie qu’elle propose, un changement démocratique en Iran. Il s’est exprimé devant un public de 30.000 Iraniens venus de toute l’Europe, d’Amérique et d’Australie :

Mes chers amis iraniens, chers frères, Madame la présidente Maryam Radjavi,  je vous salue!

Nous sommes tous réunis ici pour commémorer une journée marquée d’une pierre noire, aussi bien pour la démocratie française que pour la résistance iranienne.

Il y a trois ans une rafle policière, qui était sans précédent dans ce pays depuis la guerre d’Algérie, a été conduite contre la Résistance iranienne dans le cadre d’une opération qui avait pour objectif de trouver des motifs pour taxer le mouvement de résistance iranienne d’organisation de "terroriste".

Tout le monde sait que les administrations chargées de trouver ces preuves ont un dossier vide, complètement vide. Nous avons eu la bonne nouvelle la semaine dernière que la justice française a levé toutes les contraintes, qui injustement et de manière infamante, avaient été imposées. Je salue cette décision.

Je ne peux pas saluer cette décision sans adresser un salut particulièrement chaleureux aux citoyens de cette patrie des droits de l’homme, d’abord à ceux d’Auvers sur Oise et puis toutes les autres régions de la France profonde! Je salue ces citoyens, comme je salue tous les citoyens d’Europe, de Suède, d’Angleterre, de Norvège, d’Espagne, d’Italie, du Canada et des Etats-Unis d’Amérique : simples citoyens, juristes, députés, représentants du peuple, avocats qui ont tous un points commun qui est l’attachement à la liberté de l’individu.

Ceux qui ont fait du combat de leur vie, le rêve qu’un jour sur toute la planète, l’homme, sa dignité, son intégrité physique et morale, et sa liberté soit la finalité de tous les systèmes politiques en vigueur à travers le monde.

Ceux-là, je tiens à les saluer très chaleureusement et à leur dire merci, non seulement pour ce qu’ils font en faveur de la cause juste de la Résistance iranienne, mais aussi en faveur du combat de tous les peuples pour la liberté et la démocratie.

Mes chers frères, mes chères soeurs!

Quand on parle de la Résistance iranienne, en réalité on doit savoir qu’elle implique deux types de défis intimement liés l’un à l’autre. Il y a bien sûr le premier défi qui est l’enjeu national iranien. C’est-à-dire un peuple qui après avoir résisté à la dictature du chah, est tombé sous les fourches de la dictature des mollahs et qui est en train de lutter pour recouvrir sa liberté. Mais cet enjeu dépasse ce qui serait uniquement à l’intérieur des frontières d’Iran.

Le deuxième enjeu est le défi qui s’adresse aux pays voisins de l’Iran, à commencer par l’Irak. Vous savez tous qu’à travers l’histoire de plusieurs millénaires, il y a un parfait parallélisme entre l’histoire du peuple irakien et l’histoire du peuple iranien. C’est à ce titre que je voudrais que vous me permettiez de vous lire un extrait de la déclaration qui a été initiée en Irak.

Dans l’Irak d’aujourd’hui qui brûlent tous les jours, a été initié une déclaration par des centaines et des milliers d’avocats, d’ingénieurs et d’hommes politiques. Elle a été signée par 5,2 millions d’Irakiens.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe