mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafFerme condamnation de la violente attaque irakienne contre Achraf

Ferme condamnation de la violente attaque irakienne contre Achraf

Communiqué de presse du vice-président du Parlement européen, 29 aout 2012

Le Comité international pour l’Application de la justice (ISJ) condamne fermement l’attaque brutale des forces irakiennes contre les résidents d’Achraf ce lundi 27 août et insiste sur la nécessité d’une intervention active du gouvernement américain, des Nations Unies et de l’Union européenne pour une solution pacifique du problème d’Achraf.

Une attaque féroce, contre des femmes et des hommes ayant été forcés de quitter leurs foyers, exactement sous les yeux des observateurs de l’ONU est vraiment une honte pour la civilisation. Ce qui s’est passé lundi révèle – plus que toute autre chose – un manque d’engagement de l’ONU, de son Représentant spécial et des États-Unis vis-à-vis de leurs promesses sur le plan international.

ISJ fait ressortir les points suivants :

Afin d’éviter des incidents similaires, on attend du Secrétaire général de l’ONU qu’il condamne fermement l’attaque des forces irakiennes contre les résidents d’Achraf et désigne une mission d’investigation pour enquêter sur cette attaque afin de fournir un rapport précis et impartial. L’histoire des rapports déformés et partiaux de la MANUI et de son représentant spécial en Irak fait davantage ressortir l’importance de cette commission.

Les Etats-Unis sont directement responsables de la protection et de la sécurité des résidents, par conséquent, le processus de déplacement à Liberty et de Liberty vers des pays tiers doit être directement contrôlé par les Etats-Unis. En tant que telle, une présence permanente de représentants de l’ambassade américaine à Achraf et à Liberty est une étape nécessaire à la résolution pacifique du problème d’Achraf.

La désignation de terroriste de l’OMPI par les Américains est la principale source d’encouragement du gouvernement irakien pour exécuter les ordres de Téhéran contre les résidents d’Achraf et de Liberty. Cette étiquette injuste qui n’a aucune légitimité après les décisions des tribunaux américains doivent être enlevée immédiatement.

Le maintien de cette désignation augmentera les responsabilités des États-Unis en cas de tout préjudice infligé aux résidents d’Achraf.

L’incident du 27 août nécessite aussi l’accélération du processus de réinstallation. Par conséquent, nous demandons aux pays concernés, en particulier aux États membres de l’UE, d’accomplir activement leurs responsabilités dans ce processus.

Le silence de la Haute représentante de l’Union européenne Catherine Ashton est inacceptable ; elle doit condamner l’attaque du 27 août  et encourager les États membres à accueillir les résidents.

Alejo Vidal-Quadras
Vice-président du Parlement européen
Président du Comité international pour l’application de la justice» (ISJ)

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe