vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafEntre le marteau et l’enclume – Avec la Libye, les Réfugiés du...

Entre le marteau et l’enclume – Avec la Libye, les Réfugiés du camp d’Achraf se retrouvent-ils seuls désormais ?

Par Denis G. Campbell

UK progressive, 4 avril – (Extraits) Les 3 400 réfugiés iraniens du camp d’Achraf en Irak, à 60 kilomètres et au nord-ouest de Bagdad, sont littéralement pris entre le marteau et l’enclume. Dimanche, sous les ordres du président Nouri al-Maliki et à la demande du régime iranien, des forces militaires irakiennes ont encerclé le camp d’Achraf avec 30 véhicules militaires prenant des positions offensives avec des chars et des transports de troupes blindés visant le camp. Le camp a été le théâtre de nombreuses attaques sanglantes dans le passé et représente une « cible facile » désarmée au milieu du désert.

Les forces américaines en Irak sont confinées dans leurs bases en vertu de l’Accord sur le Statut des Forces (S.O.F.A.) en cours. Elles sont en train de se retirer et de se redéployer en Afghanistan et soutiennent l’opération de l’OTAN en Libye. Des parlementaires américains dont Lord Archer ont déclaré dans un communiqué « nous appelons la Mission d’assistance des Nations unies pour l’Irak (MANUI) et les forces américaines en Irak à intervenir d’urgence pour assurer le retrait de l’armée irakienne du camp de réfugiés. La MANUI doit également établir une présence officielle et durable dans le camp, sous protection américaine, pour surveiller la situation et limiter le genre d’exactions qui se produisent actuellement ».

Le régime iranien sentant une occasion dans l’attention du monde fixée sur la zone d’exclusion aérienne en Libye, sur les régimes brutaux du Bahreïn et du Yémen, la poursuite de la lutte pour élaborer des démocraties en Egypte et en Tunisie ainsi que la guerre actuelle en Afghanistan, a essayé pendant 25 ans d’éliminer son principal mouvement d’opposition démocratique, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Il sait que les Etats-Unis, gendarmes du monde, sont paralysés par le S.O.F.A et à moins que les Nations Unies ne prennent des mesures, il peut faire ce qu’il veut et résister à toute pression internationale ou menace militaire parce que tout le monde est déjà occupé.

Lord Sandwell, qui dirige la Campagne parlementaire pour la défense du camp d’Achraf, a déclaré : « nous condamnons de la façon la plus ferme l’occupation du camp d’Achraf par les forces armées irakiennes dimanche sur ordre du régime iranien. Les membres de l’OMPI sont des ‘personnes protégées’ en vertu de la 4ème Convention de Genève. Le camp est une zone civile ».

Sur la base de « de fermes condamnations » passées, le régime iranien fait un pied de nez et rit parce que  personne ne viendra à l’aide d’un groupe qui a été qualifié de terroriste. Les Iraniens ont l’histoire de leur côté et beaucoup de patience. Ils savent que lorsque les Nations Unies agiront, ils auront fait preuve de terrorisme et abattu quelques obstacles de plus et c’est là que réside le problème.

Le camp a été le théâtre de nombreuses attaques d’agents iraniens. La plus récente qui date du 11 janvier 2011 a entraîné des jets de pierres et de cocktail Molotov. 176 résidents du camp ont été blessés. L’attaque, qui est intervenue en plein cœur de la crise tunisienne, a été traitée à la page 19 sous les gros titres. Les résidents d’Achraf sont à la merci du cycle de l’information.

L’attaque la plus sanglante a eu lieu fin juillet 2009 quand les forces irakiennes ont tenté de pénétrer dans le camp pour établir un poste de police. Tandis que les versions diffèrent à propos de qui a déclenché le conflit et pourquoi, 11 résidents du camp ont trouvé la mort et plus de 400 ont été blessés. Le camp a également été traité dans les informations car le régime irakien a refusé que les résidents bénéficient de soins médicaux. Plusieurs patients atteints de cancer sont morts privés de soins (…)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe