dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyEnormes mensonges de Kobler et préparation à un nouveau massacre des habitants...

Enormes mensonges de Kobler et préparation à un nouveau massacre des habitants de Liberty

Liberty – Attaque à la roquette – N°33

Kobler essaie de faire passer ses mensonges répétés et ses fausses allégations contre les habitants d’Achraf et Liberty et leurs représentants comme des vérités incontestables. Pour préparer un nouveau massacre et justifier les crimes du gouvernement irakien et son refus de mettre en place un minimum de mesures de sécurité à Liberty, il a recours aux mensonges les plus perfides. Voici trois des mensonges de sa lettre du 6 avril qu’il a distribuée à grande échelle à Genève, Berlin, New York et Washington :

« Les observateurs », écrit-il, n’ont pas accès « à tous les secteurs du camp Liberty », ce qui a été maintes fois démenti. Le répétant à nouveau, il écrit : « on m’a dit qu’il existe des obstacles à l’entrée des observateurs dans certains secteurs, comme le secteur du triangle, et qu’il est même fermé ». Or les observateurs ont accès sans la moindre restriction à tous les coins du camp, y compris le secteur dit du triangle et s’y sont rendus plusieurs fois à pied ou en voiture. Du 19 mars au 8 avril, soit en l’espace de 20 jours, ils se sont rendus 9 fois dans ce secteur. Après l’attaque à la roquette du 9 février jusqu’au 12 mars, les observateurs ne sont pas venus au camp par peur d’une nouvelle attaque.

 

• Le 19 mars à 10h20, le 21 mars 2013 à 15h10, et le 5 avril à 14h35, ils sont passés en voiture au triangle en guise d’inspection.
• Le 20 mars 2013, ils ont participé avec les habitants à la célébration du Nouvel An iranien, Norouz, qui s’est déroulé justement dans ce secteur, et y ont pris des photos et ont parlé avec quelques habitants.
• Le 23 mars à 14h15, ils sont pris des photos des préparations de la fête de Norouz des habitants.
• Le 28 mars à 11h30, le 29 mars à 14h50 et le 4 avril à 10h00 ils ont inspecté divers locaux de ce secteur et pris des photos.
• Le 8 avril à 11h10, ils se sont rendus à la cérémonie d’hommage aux martyrs de l’attaque du 8 avril 2011 dans ce secteur, y ont pris des photos et parlé avec diverses personnes.
• De plus, le 28 mars, à 11h20, l’adjoint aux droits humains de la MANUI s’est rendu dans ce secteur, qu’il a visité longuement, ainsi que les diverses installations qui s’y trouvent et s’est entretenu avec plusieurs personnes.

Dans un autre mensonge stupide, Kobler écrit : « on m’a dit que les murs en T on été utilisés comme béton comprimé pour les routes ou le terrain de sport ». Lors des premiers mois de l’arrivée des habitants à Liberty (de février à avril 2012) les forces irakiennes ont retiré du camp, malgré les protestations des habitants, les 17.500 murs de protection en T. Lors de ce transfert, des murs en T sont tombés et se sont brisés et sont depuis restés à cet endroit dans le camp (voir les photos montrant certains d’entre eux). A présent, pour justifier le refus du gouvernement irakien de ramener les murs en T, Kobler veut mettre sur le dos des habitants ces murs en T cassés, bien que nul ne sache comment ces morceaux de bétons peuvent servir pour un terrain de sport. Pour construire un petit terrain de sport, les habitants ont travaillé des jours et des jours d’affilé pour tasser et aplanir le sol à la main et avec des outils fabriqués à la main. Les observateurs de la MANUI ont pris à maintes reprises films et photos de ce travail exténuant et entendu les protestations des habitants dans ce domaine.

Dans un autre mensonge, Kobler écrit : « les sacs de sable doivent être utilisés pour la protection contre des explosions éventuelles et non pour faire des séparations entre les secteurs ou pour monter une scène. » Il semble que Kobler fait allusion à la scène de la commémoration des martyrs du 8 avril 2011 que les habitants ont montée avec du matériel élémentaire, ce que le personnel de la MANUI a vu, sans utiliser le moindre sac de sable. C’est donc un mensonge ridicule pour camoufler l’interdiction du gouvernement irakien de laisser entrer des sacs de sable.

Le fait est que ces sacs de sable sont nécessaires pour compléter les petits abris qui ont été mis en petit nombre à la disposition des habitants. Sans ces sacs, les abris sont très vulnérables (voir les photos avec et sans les sacs).

Le 12 février, le représentant des habitants a demandé aux représentants du gouvernement irakien, de la MANUI et du HCR l’autorisation de faire entrer 200.000 sacs de sable. Les 19 et 3 mars, le représentant du gouvernement irakien a dit au représentant des habitants, en présence de la MANUI et du HCR, qu’il était interdit de faire entrer des sacs de sable et que le gouvernement irakien ne donnait pas son aval. Le 6 mars, l’entrée un nombre limité de sacs de sable avait été autorisée. Après l’entrée de quelques milliers de sacs, le 24 mars, le capitaine Heydar Azab, sur ordre du comité de répression des Achrafiens au cabinet du premier ministre irakien, a empêché l’entrée des sacs achetés par les habitants.  Le 26 mars, un officier et trois agents de police irakiens ont inspecté les secteurs 3 et 5 et ont pu constater que les sacs étaient utilisés pour les abris. Le 28 mars, une délégation d’officiers irakiens a inspecté le camp et les sacs de sable. Ils ont estimé que pour compléter les abris il fallait 150.000 sacs. Il a été conclu que les sacs achetés seraient amenés à l’intérieur de Liberty. Mais jusqu’ici et malgré toutes les requêtes des représentants des habitants, l’entrée de ces sacs n’a pas été autorisée.

La Résistance iranienne met une nouvelle fois en garde le Secrétaire général de l’Onu, le Haut commissaire aux réfugiés, et l’ambassadeur américain en Irak contre les objectifs dangereux suivis par Kobler à travers ces mensonges. Elle y voit le prélude à de nouveaux crimes contre l’humanité. Elle demande l’envoi immédiat d’une mission de l’ambassade américaine et du HCR pour enquêter sur ces mensonges et empêcher un nouveau bain de sang facilité par Kobler.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 avril 2013
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe