jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : plus de 63.200 décès dus au coronavirus dans 341 villes

Iran : plus de 63.200 décès dus au coronavirus dans 341 villes

 Le ministère de la Santé : Les provinces de Khouzistan, Kurdistan, Azerbaïdjan occidental et oriental, Hormozgan, Bouchehr, Khorassan- Razavi et Kermanchah sont dans le rouge et présentent les taux d’infection, d’hospitalisation et de décès les plus élevés.
 Le chef du centre national de lutte contre le Covid-19 : à Téhéran, les cas positifs continuent d’augmenter. Ces dernières 24 heures, il y a eu 527 hospitalisations.
 Le vice-président de la faculté des sciences médicales de Téhéran : Tous les lits d’hôpitaux sont pris. Si nous atteignons les chiffres de mars, nous ne pourrons plus répondre de rien : au cours des 15 prochains jours, les taux de contamination, d’hospitalisation et de mortalité dans le pays augmenteront
 Le député de Boukan au Majlis : Il n’y a plus de lit libre pour hospitaliser les cas de coronavirus. Nous sommes confrontés à de nombreuses pénuries en termes de médicaments, d’équipements et d’établissements médicaux et de santé.
 La faculté de médecine de Machad : le nombre de cas positif à Machad aujourd’hui est le plus élevé depuis le début de l’épidémie. Le nombre d’hospitalisations dans les CHU dépasse les 600, soit le plus haut jamais enregistré.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) a annoncé dans l’après-midi du 30 juin que le nombre de décès dus au coronavirus dans 341 villes d’Iran est de plus de 63.200. Le nombre de décès dans les provinces de Téhéran est d’au moins 16.400, de Lorestan 2325, d’Azerbaïdjan oriental 1890, d’Azerbaïdjan occidental 1725, de Kurdistan 1295, de Hormozgan 625, de Chaharmahal- Bakhtiari 420 et de Kohguilouyeh-Boyer-Ahmad 325.

La porte-parole du ministère de la Santé a porté le nombre de décès ces dernières 24 heures à 147, ajoutant que « les provinces de Khouzistan, Kurdistan, Azerbaïdjan occidental et oriental, Hormozgan, Bouchehr, Khorassan-Razavi et Kermanchah sont dans le rouge et présentent les taux d’infection, d’hospitalisation et de décès les plus élevés. De même, les provinces de Sistan-Baloutchistan, Ilam, Lorestan et Golestan sont en état d’alerte. »

A Téhéran, Alireza Zali, chef du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) a annoncé qu’ « à Téhéran, les cas positifs continuent d’augmenter. Ces dernières 24 heures, il y a eu 527 nouvelle hospitalisations dans les services ordinaires et 102 dans les USI de la capitale. » (Agence Fars, 29 juin).

Le vice-président de la faculté des sciences médicales de Téhéran a déclaré à l’agence Isna aujourd’hui que dans les CHU « pratiquement tous les lits affectés aux malades du Covid-19 sont occupés (…) Du 7 au 12 mars nous avions connu un pic dans les hospitalisations en raison de l’épidémie, si nous atteignons à nouveau les mêmes chiffres, vu la situation et en raison de l’évolution de la maladie, nous ne pourrons plus répondre de rien. » Il a souligné : « Au cours des 15 prochains jours, les taux de contamination, d’hospitalisation et de mortalité dans le pays augmenteront. »

Dans la province de Khouzistan, le président de la faculté des sciences médicales Jondichapour d’Ahwaz a expliqué : « Malgré l’augmentation de la capacité en lits de soins spéciaux, dans presque toutes les villes du Khouzistan, les USI sont pratiquement au complet (…) Nous n’avions pas de tendance à la baisse dans l’unité de soins intensifs. » (Agence Isna, 29 juin 2020)

En Azerbaïdjan occidental, le député de Boukan au Majlis, a constaté : « Nous sommes confrontés à de nombreuses pénuries en termes de médicaments, d’équipements médicaux et de moyens de traitements et de santé. Tous les lits d’hôpitaux à Boukan sont occupés. L’hôpital Gholipour est plein et n’a plus de lits vides pour accueillir de malades du coronavirus (…) Le gouvernement devrait permettre aux gens de fermer leurs entreprises et de rester chez eux pendant un mois. Dans une large mesure, il sera possible de contrôler la maladie et les hôpitaux ne rencontreront plus de problème. » (Site du Majlis, Icana, 29 juin)

Dans la province de Khorassan-Razavi, le secrétaire du centre de coronavirus de la faculté de médecine de Machad a dit : « Le nombre de patients à Machad est aujourd’hui à son plus haut niveau depuis le début de l’épidémie. Le nombre d’hospitalisations est supérieur à 600 dans les CHU. C’est le chiffre le plus élevé depuis le début de l’épidémie. » (Agence Borna, 29 juin).

A Ardebil, le directeur à la santé de la faculté des sciences médicales a assuré que « le nombre d’hospitalisations augmente de jour en jour et si cela continue, les hôpitaux n’auront plus la capacité de soigner les malades. » (Agence Mehr, 29 juin)

Dans la province de Fars, le président de la faculté des sciences médicales : « ces dernières semaines, le nombre d’hospitalisations dans les établissements de la province et de Chiraz a tellement augmenté que nous avons dû utiliser les hôpitaux que nous avions réservé pour la deuxième phase. Jusqu’à présent, plus de 400 membres du personnel médical et du personnel de la province ont contracté le virus, et l’épuisement du personnel médical est élevé. » (Agence Tasnim, 30 juin).

À Hamedan, le directeur du réseau de santé et de traitement de Malayer a été cité par l’IRNA comme ayant déclaré hier : « Après le mois sacré du Ramadan, le coronavirus est en hausse, et si cela continue, nous prévoyons que d’ici le 10 juillet, les hôpitaux de la ville seront pleins. »

A Bouchehr, le président de la faculté des sciences médicales a déclaré hier à l’agence Tasnim : « Les hospitalisations dans les services de soins intensifs des hôpitaux de Bouchehr sont en augmentation. Certains de ces malades sont sous respirateurs. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 juin 2020

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe