mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsActivités des unités de résistance dans 27 villes d'Iran pour l'anniversaire du...

Activités des unités de résistance dans 27 villes d’Iran pour l’anniversaire du massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988

Activités des unités de résistance dans 27 villes d'Iran pour l'anniversaire du massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988

« Il faut traduire Raïssi en justice, c’est le décret de l’histoire et la volonté de la nation iranienne »

Les partisans des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) et des unités de résistance ont mené des activités les 30 et 31 juillet, pour marquer l’anniversaire du massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988, à la suite de la fatwa de Khomeiny d’exécuter les prisonniers Moudjahidine du peuple restant fidèles à leurs convictions.

La campagne s’est déroulée dans les villes de Téhéran, Tabriz, Ispahan, Chiraz, Machad, Karadj, Kachan, Oroumieh, Nichapour, Qouchan, Amol, Qaemchahr, Racht, Anzali, Sari, Ramsar, Gorgan, Babol, Astara, Doroud, Qazvin, Kazeroun, Ilam, Birjand, Bandar-Abbas, Saravan et Hamedan. Ils ont collé des tracts et des affiches et tagué les murs avec des phrases des dirigeants de la Résistance. Ils ont déposé des fleurs sur les tombes des martyrs. Ils ont renforcé leur engagement à obtenir justice pour le sang des martyrs du massacre de 1988 et à poursuivre leur chemin jusqu’au renversement du fascisme religieux et l’instauration de la liberté et de la démocratie en Iran.

Sur les affiches et les pancartes, on pouvait lire notamment : « Massoud Radjavi : Le sang des Moudjahidine, 90 % des martyrs du massacre, ne sera pas oublié », « Massoud Radjavi : Nous sommes plus forts que la mort, les exécutions et les massacres », « Maryam Radjavi : Les jeunes rebelles, générations après générations, sont motivés et inspirés par les martyrs de 1988 », « Maryam Radjavi : Le mouvement pour la justice des victimes du massacre de 1988 est le mouvement de tout le peuple iranien pour renverser le régime », « Maryam Radjavi : Le peuple iranien excédé ne veut que le renversement du régime », « Maryam Radjavi : obtenir la justice pour les victimes du massacre de 1988 est un engagement national », « il faut traduire Raïssi en justice, c’est le décret de l’histoire et la volonté de la nation iranienne », « Maryam Radjavi : Le mouvement pour la justice se poursuivra jusqu’à ce que le régime de massacre soit renversé », «Maryam Radjavi : Les victimes du massacre de 1988 ont choisi entre la soumission et le nom et la voie de Massoud Radjavi, ce qui signifie le chemin de la liberté et de la résistance », « nous exigeons le procès de Raïssi, bourreau de 1988 pour le massacre de nos enfants courageux », «liberté démocratie avec Maryam Radjavi », « honorons la mémoire des 30 000 roses rouges massacrées en 1988, qui ont marché vers la potence en scandant le nom de Massoud et ont rejoint l’éternité », « ni pardon, ni oubli pour le massacre de 30 000 martyrs de 1988 ».

Des photos de ces activités figurent ci-dessous :

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 1 aout 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe