vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDroits de l'homme : l'ONU tance l'Iran malgré les promesses de son...

Droits de l’homme : l’ONU tance l’Iran malgré les promesses de son président

AFP, 20 novembre – L’assemblée générale de l’ONU a adopté mardi une résolution dénonçant des « violations graves et récurrentes des droits de l’homme » en Iran.
Le texte a été adopté par 83 voix pour, 36 contre (dont la Russie et la Chine) et 62 abstentions par un comité de l’assemblée chargé des droits de l’homme. Il dénonce la « fréquence alarmante avec laquelle la peine de mort est appliquée en l’absence de garanties internationalement reconnues » ainsi que les exécutions de mineurs.

Le texte déplore que les défenseurs des droits de l’homme en Iran, dont des avocats et des journalistes, soient « pris pour cibles et harcelés de manière systématique » et dénonce la poursuite de discriminations envers les femmes et des minorités ethniques ou religieuses.

Il demande au gouvernement iranien de « mettre fin, en droit et en fait, aux exécutions publiques et aux autres exécutions menées en l’absence de garanties internationalement reconnues, y compris par lapidation ou strangulation ». Téhéran devrait aussi mener des enquêtes approfondies en cas d’exactions, y compris si elles impliquent des membres du système judiciaire ou des forces de l’ordre, estime l’assemblée.

La résolution « encourage » le gouvernement iranien à coopérer avec l’ONU et en particulier à accepter la visite du rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Iran, Ahmed Shaheed, qui n’a jamais pu se rendre sur place.

Dans son dernier rapport présenté en octobre, M. Shaheed avait indiqué n’avoir constaté « aucun signe d’amélioration » des droits de l’homme en Iran. Il avait recensé 724 exécutions en Iran entre janvier 2012 et juin 2013.

Téhéran avait qualifié ce rapport de « totalement injuste ».

Lors du débat mardi, l’ambassadeur iranien à l’ONU Mohammed Khazaï a une nouvelle fois rejeté « des allégations infondées (…) et une approche partiale, déséquilibrée et politique » de la situation dans son pays.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe