lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDes personnalités irakiennes demandent au Secrétaire général de l'ONU d'intervenir au camp...

Des personnalités irakiennes demandent au Secrétaire général de l’ONU d’intervenir au camp d’Achraf

Cheikh Khalaf Al-Alyan, député et dirigeant du Conseil du dialogue national irakienCNRI – Le Cheikh Khalaf Al-Alyan, député et dirigeant du Conseil du dialogue national irakien, a écrit avec cinq autres parlementaires irakiens (Dr. Alavan Ahmad, al-Tah Loheibi, Adnan Ziab, Nayef Sheikh Jassem, et le cheikh Khaled Bareh) au Secrétaire général des Nations Unies pour exiger une intervention immédiate afin d’empêcher la poursuite d'une catastrophe humanitaire à Achraf.

Achraf abrite 3.500 membres de la principale opposition iranienne, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI). Le camp de réfugiés iraniens non armés, a été sauvagement attaqué par des mercenaires irakiens du régime iranien.

La lettre des parlementaires irakiens à Ban Ki-Moon dit en partie en partie :

« Comme vous le savez, les mardi 28 juillet et mercredi 29 juillet, Achraf, qui abrite 3500 membres de l'opposition au régime iranien, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran, a été attaquée par les forces armées irakiennes. Pour réprimer les réfugiés non armés et sans défense, les attaquants ont utilisé des pelleteuses, des blindés Humvee, et d'autres armes répressives comme des matraques, du gaz lacrymogènes, du gaz poivré, des haches, des faucilles, des gourdins et des balles réelles. L'attaque a entraîné la mort de 11 personnes, et en a blessées 500. Plus de 1000 personnes ont subi des blessures mineures et 36 ont été enlevées. »

Les parlementaires soulignent dans leur lettre que l’OMPI a été désarmée et jouit du statut de personnes protégées en vertu de la quatrième Convention de Genève, avant d’ajouter : « En tant que parlementaires irakiens, nous condamnons avec véhémence cette action inhumaine et la considérons comme une violation flagrante des droits de l'homme. Nous vous demandons d’intervenir personnellement et de contacter les gouvernements irakien et américain pour prendre des mesures immédiates dans le but d’empêcher la détérioration de la situation et la poursuite de la catastrophe humaine. Nous vous invitons à le faire sur la base du principe de R2P [Responsabilité de Protéger], principe que vous avez toujours soutenu explicitement en disant clairement que la protection n'est pas contraire à la souveraineté, mais plutôt un de ses impératifs. C’est pourquoi nous vous demandons d’intervenir pour sauver des vies et assurer la sécurité des résidents d'Achraf, qui sont les hôtes du peuple irakien depuis deux décennies. »

Les parlementaires irakiens expriment aussi les demandes suivantes:

« 1. Pour éviter de nouvelles tensions et mettre un terme à toutes les formes de violations des droits des résidents d'Achraf, les forces de police doivent immédiatement quitter le camp ;
2. Les 36 personnes enlevées, dont certaines sont dans un état critique, doivent retourner immédiatement à Achraf;
3. Le blocus injuste d’Achraf doit être levé pour permettre la circulation des vivres et l'entrée des avocats et des journalistes à Achraf. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe