dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyDes parlementaires et des sénateurs belges soutiennent l'appel de Maryam Radjavi pour...

Des parlementaires et des sénateurs belges soutiennent l’appel de Maryam Radjavi pour un « Iran libre et démocratique »

CNRI – La Présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi a appelé la Belgique à apporter son soutien total au renversement du régime despotique en Iran, qui « réprime le peuple iranien et exporte le terrorisme ».

Lors d’un discours au Parlement belge le 27 mars, elle a dit aux parlementaires et aux sénateurs comment l’année dernière, le régime iranien, avec l’aide de ses agents en Irak, avait forcé les membres du camp d’Achraf à partir dans une prison appelée camp Liberty – où ils ont ensuite été attaqués et tués. Les résidents de Liberty doivent à présent être transférés en toute sécurité aux États-Unis ou en Europe ou bien retourner à Achraf qui est plus sûr. Elle a exhorté le Sénat à faire pression pour une action urgente afin d’assurer leur protection.

Remerciant Mme Radjavi, le sénateur Gérard Deprez a tenu à lui affirmer en ouverture : « Nous sommes très impressionnés par votre courage, par votre détermination et nous souhaitons vous apporter notre soutien pour plusieurs raisons. »

 

Rappelant la diversité politique des parlementaires présents, il a déclaré que « cette réunion a été organisée par le Comité belge des parlementaires pour un Iran démocratique. Nous avons bien sûr des différences entre nous sur le plan de la politique belge, mais nous sommes unis et solidaires pour la défense et la promotion d’un Iran démocratique et libre. »

« Je suis heureux de vous annoncer que de très nombreux membres du Sénat, dont la présidente du Sénat elle-même, ont signé une déclaration en faveur du plan en 10 points de Mme Radjavi pour un Iran démocratique et libre, a-t-il ajouté. Nous croyons que le mouvement qu’elle dirige a la meilleure chance de changer le régime actuel des mollahs et d’établir demain en Iran un régime démocratique. »

Membre de la commission des Affaires étrangères de la Chambre, Patrick Moriau a déclaré à la réunion : « C’est vrai que c’est un combat pour la démocratie, un combat pour l’égalité et un combat pour un ensemble de valeurs qui sont nos valeurs. Je vois dans votre lutte un symbole de la lâcheté et de la politique à plusieurs vitesses de la politique internationale. Car toute cette problématique est née des Etats-Unis qui n’ont pas respecté leur parole. Quand les Américains se sont retirés d’Irak, on a eu les pires craintes sur Achraf. On avait tous pensé que Liberty serait une solution. Et encore une fois la communauté internationale n’a pas respecté sa parole, Liberty en très peu de temps est devenu un camp de prisonniers, et maintenant on demande à retourner à Achraf. »

Le soutien total à la cause de la paix et de la démocratie en Iran a également été apporté par les parlementaires Els Demol, David Clarinval et Jan Jambon.

Le sénateur Dirk Claes, Président du Comité belge des parlementaires pour un Iran démocratique, a déclaré dans un communiqué publié après la réunion : « En invitant Madame Radjavi en Belgique, nous nous sommes donné une opportunité exceptionnelle de nous instruire de première main sur la situation en Iran.

« Nous avons également appris sur la violation des droits de l’homme en Iran et l’état des résidents du camp d’Achraf et de Liberty.

« Nous continuerons d’insister pour porter cette question à l’attention de la communauté internationale. Nous avons organisé cette réunion pour porter à l’attention de tous la violation des droits de l’homme en Iran, tout comme la situation des résidents des camps d’Achraf et de Liberty, des questions qui sont de hautes priorités politiques. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe