samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDes députés allemands demandent l’amnistie pout un groupe iranien

Des députés allemands demandent l’amnistie pout un groupe iranien

Réunion au Bundestag le 24 novembre 2008 Par Phipippa Runner

euobserver.com, 25 novembre – Un groupe multipartite de 150 parlementaires allemands ont signé une pétition demandant que le groupe d'opposition iranien, l’organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), soit retiré de la liste du terrorisme de l'UE pour entrer dans le cadre des décisions des tribunaux européens.

 

Réunion au Bundestag le 24 novembre 2008

Par Phipippa Runner

euobserver.com, 25 novembre – Un groupe multipartite de 150 parlementaires allemands ont signé une pétition demandant que le groupe d'opposition iranien, l’organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), soit retiré de la liste du terrorisme de l'UE pour entrer dans le cadre des décisions des tribunaux européens.

"Nous demandons que le gouvernement allemand en collaboration avec la présidence française de l'Union européenne supprime cette étiquette injuste. Ce retrait servira l'état de droit, fera preuve de respect pour les représentants élus des peuples européens et répondra à un impératif urgent pour la paix internationale », dit la pétition.
 
Le texte a été remis à la dirigeante de l’aile politique de l’OMPI, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), Mariam Radjavi, lors d'une cérémonie à Berlin lundi (24 novembre).

«Si la communauté internationale ne veut pas voir un Iran agressif et doté de l'arme nucléaire et veut éviter la guerre, la seule solution est un changement démocratique par le peuple iranien", dit Mme Radjavi.

La pétition allemande a été mise en place par le Comité allemand de solidarité pour un Iran libre et rejoint des listes similaires organisées par le puissant lobby de l’OMPI au Royaume-Uni, en France, en Italie, au Danemark, en Belgique et au Parlement européen.

Elle intervient aussi en plein nouveau recours juridique de l’OMPI devant les tribunaux européens contre une décision de juillet des États membres de l'UE de maintenir le groupe sur sa liste terroriste.

Les tribunaux européens ont renversé à deux reprises les décisions de l'UE plaçant l’OMPI sur la liste noire, tandis qu’un jugement qui a fait date au Royaume-Uni plus tôt cette année, a annulé la preuve d'origine britannique qui avait inscrit l’OMPI pour la première fois sur la liste en 2002.

Un porte-parole de l'organisation dit que l'Union veut retenir l’OMPI comme une monnaie d'échange dans les négociations en cours avec le gouvernement iranien sur le programme d’enrichissement nucléaire du pays.

Mais un comité d’agences de renseignement d'Etats membres de l'UE – le soi-disant groupe de travail CP 931 – prétend que l'organisation demeure une menace pour la sécurité européenne.

Le groupe iranien – qui a été responsable de bombardements et d’attaques contre la direction islamique de l'Iran dans les années 1980 et 1990 – a renoncé à la violence en 2001 et a rendu les armes en 2003.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe