samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDes députés allemands cherchent à retirer « l’étiquette de terroriste » d’un...

Des députés allemands cherchent à retirer « l’étiquette de terroriste » d’un groupe iranien

 Deutsche Welle, 25 novembre – Des parlementaires allemands ont appelé le gouvernement à soutenir le retrait d'un groupe de l’opposition iranienne en exil de la liste terroriste de l'Union européenne.

 

Une pétition signée par 150 parlementaires de tout l’éventail politique allemand, a appelé le 24 novembre le gouvernement à retirer les Moudjahidine du peuple de la liste des groupes terroristes de l'Union européenne.

« Nous appelons le gouvernement, en coopération avec la présidence (française) de l'Union européenne, d’œuvrer au retrait de cette étiquette de terroriste », déclare une pétition signée par environ un quart du Bundestag, la chambre basse du parlement allemand.

Les députés citent les récentes décisions judiciaires en Grande-Bretagne et au niveau européen n’ayant trouvé aucun lien entre le principal groupe d'opposition iranien et des activités terroristes.

Un groupe constitué pour s'opposer au chah

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran, ou OMPI, est considérée comme terroriste par l'UE et les États-Unis.

Fondée en 1965 avec pour objectif de remplacer d'abord le chah, puis le régime clérical en Iran, l’OMPI a fait opérer dans le passé une armée en Iran.

Après avoir été poussés hors d’Iran dans les années 1980, ses membres ont cherché refuge à l'étranger, notamment en Irak où ils ont établi le camp militaire Achraf dans la province de Diyala (…)

L'armée américaine a désarmé l’OMPI après le renversement de Saddam en avril 2003.

La pétition parle d’un "régime brutal" et de répression

La pétition vigoureuse signée par les députés a déclaré que le "régime brutal" en Iran a utilisé l’étiquette de terroriste pour justifier la répression de 4000 personnes au camp Achraf et exhorte les forces menées par les États-Unis en Irak à les protéger.

Maryam Radjavi, présidente du Conseil national de la Résistance iranienne (…) a déclaré qu'elle était « profondément reconnaissante » aux députés pour leur soutien, à la suite d'initiatives similaires en Grande-Bretagne, en France, en Belgique et au Danemark.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe