samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeDes dignitaires italiens avertissent des dangers de créer des liens avec le...

Des dignitaires italiens avertissent des dangers de créer des liens avec le régime iranien

Des dignitaires italiens avertissent des dangers de créer des liens avec le régime iranien

CNRI — Des politiques italiens éminents et des personnalités des droits de l’Homme lundi ont tenu une conférence à Rome critiquant le Premier ministre italien, Matteo Renzi, pour son voyage cette semaine en Iran. Ces dignitaires italiens ont demandé à M. Renzi de se concentrer sur la situation déplorable des droits de l’Homme en Iran au lieu de chercher des accords commerciaux avec le régime des mollahs.

 

M. Renzi s’est rendu à Téhéran mardi.

Parmi les intervenants à la conférence de lundi, tenue au siège du Parti radical non violent italien, se trouvaient l’ancien ministre italien des Affaires étrangères, Giulio Terzi ; Elisabetta Zamparutti, ancienne député italienne et trésorière de Hands Off Cain ; Sergio D’Elia, Secrétaire de Hands Off Cain, et le journaliste italien, Aldo Forbice.

M. D’Elia a fait remarquer que les données au sujet des exécutions en Iran montrent que le régime a pendu au moins 2214 personnes depuis qu’Hassan Rohani a pris ses fonctions en tant que président du régime.

Mme Zamparutti décrit Rohani comme un « faux modéré », ajoutant que les exécutions en Iran ont atteint un niveau record pour ces 25 dernières années, cela depuis que Rohani a pris ses fonctions.

Le Ministre Terzi a mis en garde les gouvernements occidentaux qu’établir des liens commerciaux et politiques avec le régime des mollahs en Iran comporte de gros risques.

Il a souligné que le Premier ministre Renzi doit d’abord examiner les dangers posés par l’ingérence du régime iranien dans les pays voisins avant de tenter de conclure des accords commerciaux avec les mollahs.

Il a déclaré que les entreprises occidentales qui font du profit en Iran sont susceptibles de participer indirectement aux violations des droits de l’Homme du régime.

Le Ministre Terzi a ajouté que le régime iranien continue de soutenir des groupes terroristes dans la région et n’a pas diminué ses activités néfastes à cet endroit.

M. Forbice a exhorté les journalistes internationaux à faire davantage pour sensibiliser le public à la situation épouvantable des droits de l’Homme en Iran.

Il a ajouté que le Premier ministre Renzi doit profiter de son voyage en Iran pour exposer les graves violations des droits de l’Homme qui s’y déroulent.

Lundi, l’Union européenne a étendu ses sanctions contre 82 responsables du régime iranien jusqu’en 2017 pour de « graves violations des droits de l’Homme » dans le pays.

Le bloc de 28 nations a gelé les actifs et placé des interdictions de voyager contre les responsables iraniens depuis 2011 en raison des violations des droits de l’Homme en Iran. Il a renouvelé les sanctions chaque année depuis.

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) dans une déclaration de la semaine dernière avait poussé M. Renzi à annuler son voyage en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe