dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeDes délégations européennes fourvoyées par les mollahs en Iran

Des délégations européennes fourvoyées par les mollahs en Iran

Les tenants pathétiques de la complaisance au Parlement européen – 2e partie

A peine rentrée de Téhéran, une délégation britannique s’est exclamée : « Nous avons été frappés par le nombre de fois où les Iraniens ont voulu soulever la question de ce qu’ils appellent l’organisation terroriste du MKO. »

CNRI – Le régime des mollahs continue d’alimenter une campagne aussi vaste que coûteuse qui prévoit le voyage en Iran de délégations parlementaires européennes.

Les tenants pathétiques de la complaisance au Parlement européen – 2e partie

A peine rentrée de Téhéran, une délégation britannique s’est exclamée : « Nous avons été frappés par le nombre de fois où les Iraniens ont voulu soulever la question de ce qu’ils appellent l’organisation terroriste du MKO. »

CNRI – Le régime des mollahs continue d’alimenter une campagne aussi vaste que coûteuse qui prévoit le voyage en Iran de délégations parlementaires européennes.

Dès leur arrivée, elles sont plongées dans une désinformation criante, voguant de réunions en réunions bien orchestrées avec des agents de renseignement notoires et des prisonniers brisés sous la torture, présentés comme “d’anciens membres de l’OMPI". A travers cette tactique, le régime cherche à obtenir les votes de ces délégations contre les Moudjahidine du peuple d’Iran (PMOI) et la Résistance iranienne dans diverses institutions européennes.

En novembre dernier, une délégation dirigée par Mike Gapes, le président de la commission des Affaires étrangères du parlement britannique, s’est rendue en Iran sur l’invitation du Majlis (parlement) des mollahs.

L’Agence de presse officielle (IRNA), assurait  le 21 novembre 2007 que le but du régime via ces invitations était le suivant :

« Les membres et le président de la commission des Affaires étrangères du Parlement britannique ont été conviés en Iran par l’Assemblée consultative islamique. Ils ont rencontré et parlé avec un certain nombre de victimes du terrorisme de l’Association Edalat, pour être informé de la nature terroriste et des activités des Monafeqine (des hypocrites). »

« Monafeqin » est le terme utilisé par le régime iranien pour qualifier la principale opposition iranienne, l’OMPI.

Selon les nouvelles venant du régime iranien, le 28 novembre 2007, la délégation britannique a aussi rencontré un certain nombre de prisonniers brisés, qui se sont mis désormais au service du régime dans l’association Nejat à Téhéran. Le but de ces réunions est uniquement de diffamer et de discréditer l’OMPI.

A son retour d’Iran, M. Gapes, qui interrogeait Kim Howells, ministre en charge du Moyen-Orient, lors d’une audience parlementaire le 28 novembre 2007, a dévoilé le pot aux roses :

« Quand nous sommes allés en Iran, j’ai été frappé, et mes collègues aussi je le pense, par le nombre de fois où les Iraniens ont voulu soulever la question de ce qu’ils appellent l’organisation ou la clique terroriste du MKO ou d’autres termes de cet acabit, à un niveau quasi  obsessionnel dans leur programme, ils voulaient qu’on en parle et ils l’ont soulevé dans des contextes variés et nombreux.”

Le régime n’a pas réussir à ternir l’image de la principale opposition iranienne chaque fois qu’une délégation parlementaire se rend en Iran, principalement en raison de sa nature médiévale et dictatoriale. Dans ces tentatives, le régime a toujours obtenu un résultat contraire.

Photo : Le 28 novembre 2007, une délégation britannique a rencontré des prisonniers brisés, qui se sont mis au service du régime à l’association Nejat à Téhéran. Nejat, Edalat et Habilian, sont des groupes fondés par le ministère du Renseignement des mollahs, le VEVAK, pour diaboliser et calomnier l’OMPI et la résistance iranienne.

A suivre …

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe