vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: EvénementsDes députés roumains demandent la libération des otages d'Achraf et un changement...

Des députés roumains demandent la libération des otages d’Achraf et un changement démocratique en Iran

CNRI – Des députés roumains ont appelé à la libération immédiate des otages du camp d’Achraf retenus captifs depuis le massacre du 1er septembre et ont demandé que la communauté internationale agisse de toute urgence pour protéger tous les opposants iraniens en Irak.

 

Dans une conférence à Paris le 19 octobre, la délégation de Roumanie, composée des députés Romeo Nicoara, Maria Grecea et Ovidiu Ioan Dumitru, a également appelé à la fin du programme iranien d’armement nucléaire et au renversement du régime théocratique de Téhéran.

Le député Romeo Nicoara a déclaré « Ce que nous voulons tous vraiment, c’est un changement de régime en Iran afin d’apporter la liberté et la démocratie au peuple iranien. Nous avons besoin d’un endroit sûr pour les réfugiés du camp Liberty. Nous devons leur fournir une protection et un endroit pour vivre dans la dignité et la sécurité.

« Ce qui est arrivé au camp d’Achraf le 1er septembre n’est rien d’autre qu’un crime contre l’humanité et cela mérite une enquête urgente par une commission d’enquête indépendante et certainement pas par le gouvernement irakien qui est responsable de ce massacre.

« C’est un crime qui doit être examiné par la Cour Internationale de La Haye. C’est une honte pour l’humanité.

« Est-il vraiment si difficile pour l’ONU et les gouvernements occidentaux de prendre des mesures pour libérer les otages et montrer au gouvernement irakien et au régime iranien que ces actes barbares ne sont pas tolérés ? Est-il vraiment si difficile pour l’ONU de dire aux dictateurs que la justice ne prend pas en considération les intérêts économiques, et que la responsabilité est toujours là ?

« Que reste-t-il de la déclaration internationale des droits de l’homme, de la charte des Nations Unies ou des lois internationales et des conventions comme la Convention de Genève ? Ont-elles été piétinées par quelque dictateur ou gouvernement les observant faire ? Des gens sont massacrés alors qu’ils sont protégés par la 4ème Convention de Genève. »

« Je pense que la seule solution à long terme pour résoudre ce problème est de changer de régime en Iran. »

La députée roumaine Maria Grecea a ajouté : « En tant que femme, je suis particulièrement honorée de faire partie de cette campagne qui est dirigée par une femme courageuse, Mme Maryam Radjavi. J’espère que vous et le peuple iranien fêterez très bientôt votre victoire finale à Téhéran ».

Mme Grecea a déclaré avoir sept principales revendications pour un changement en Iran :

1- condamner les graves violations des droits de l’homme, en particulier la répression des femmes et des jeunes.

2- condamner le massacre commis à Ashraf en Irak à la demande du régime iranien.

3- condamner l’ingérence du régime iranien en Irak, au Liban, en Palestine et dans d’autres pays musulmans.

4- condamner le soutien du régime iranien à Bachar al-Assad en Syrie.

5- soutenir l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’ Iran (OMPI) et le Conseil national de la Résistance iranienne dans leur lutte pour un Iran libre.

6- envoyer les troupes des casques bleus de l’ONU au camp Liberty pour protéger les habitants contre de nouvelles attaques meurtrières.

7- Condamner les ambitions nucléaires de l’Iran et exhorter l’Union européenne à imposer davantage de pressions et de sanctions au régime iranien.

« Mme Maryam Radjavi, nous nous tenons à vos côtés et j’espère vraiment que nous serons en mesure de vous informer, lors des futures conférences, des mesures importantes que nous avons prises pour apporter la liberté à l’Iran et la sécurité aux combattants iraniens dans le camp Liberty ».

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe