lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyDélégation des relations avec l’Irak – Parlement européen

Délégation des relations avec l’Irak – Parlement européen

Communiqué de presse – 9 février 2013

Attaque meurtrière à la roquette et au mortier ce matin sur le Camp Liberty en Irak

Nous sommes choqués par la nouvelle épouvantable d’une attaque meurtrière au mortier et à la roquette ce matin sur le Camp Liberty, à l’ouest de Bagdad. Cette attaque a fait au moins six morts jusqu’à présent et une centaine de blessés.

Cela fait plus d’un an que 3100 opposants iraniens, membres de la principale opposition iranienne, l’OMPI, ont été forcés par le gouvernement irakien, sur l’insistance de l’émissaire de l’ONU en Irak Martin Kobler et du gouvernement américain, de partir du camp d’Achraf pour ce camp.  Le camp Liberty, ne faisant que 0,5 km², est 80 fois plus petit que le camp d’Achraf, et contrairement à Achraf, il n’y a ni d’abri ni protection, et les résidents sont entassés dans des bungalows accolés les uns aux autres.

Les résidents et leurs représentants juridiques ont à maintes reprises mis en garde contre l’extrême vulnérabilité des personnes au camp Liberty, mais leurs craintes ont été sans arrêt négligées par l’ONU.

S’exprimant à la suite de cet incident, l’eurodéputé Struan Stevenson, Président de la Délégation du Parlement européen pour les Relations avec l’Irak, a déclaré : « Les conditions atroces semblables à une prison du camp Liberty, sa protection inappropriée et l’absence de progrès dans le transfert de ces réfugiés innocents et demandeurs d’asile vers des pays tiers rendent davantage nécessaire le retour de ces résidents au camp d’Achraf jusqu’à ce qu’ils puissent être évacués d’Irak vers des pays sûrs. Le gouvernement américain et l’ONU sont directement responsables de la sécurité et de la protection de ces réfugiés et ont lamentablement échoué dans ce domaine. Je les tiens pour entièrement responsables de cette dernière atrocité. Les 3100 résidents entassés dans le camp Liberty sont des cibles faciles pouvant être tuées à volonté par les Irakiens et leurs parrains iraniens. Nous avions averti que cela se produirait et on n’en a absolument pas tenu compte. J’appelle le nouveau Secrétaire d’Etat américain John Kerry à entreprendre une action immédiate pour que ces personnes soient transférées en lieu sûr. »

M. Stevenson a également appelé le HCR à déclarer immédiatement le statut de réfugié des résidents du Camp Liberty afin d’en protéger la vie. Il a exhorté le Haut-commissaire de l’ONU Antonio Guterres à contraindre le gouvernement irakien à ramener les résidents de Liberty à Achraf sans délai.

« C’est une nécessité humanitaire, une nécessité juridique et une nécessité éthique que l’Union européenne, le gouvernement américain et les Nations Unies doivent tenter immédiatement de rendre possible. »
 
Struan Stevenson, eurodéputé
Président de la Délégation du Parlement européen pour les Relations avec l’Irak

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe