lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceD’anciens hauts responsables américains appellent les Etats-Unis et l'ONU à protéger les...

D’anciens hauts responsables américains appellent les Etats-Unis et l’ONU à protéger les habitants du camp d’Achraf en Irak

Ils exhortent au retrait de l’OMPI, la principale opposition iranienne, de la liste de la liste terroriste : Symposium Nehri

WASHINGTON, 28 avril – PRNewswire-USNewswire – Dans un symposium mardi 26 avril 2011, d’anciens hauts responsables du gouvernement américain ont appelé le gouvernement américain et les Nations Unies à agir pour protéger les 3400 opposants iraniens du camp d’Achraf en Irak et ont demandé le retrait du principal mouvement d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple (OMPI), de la liste américaine des organisations terroristes.

Les conférenciers se sont accordés pour condamner l’attaque meurtrière du 8 avril 2011 contre Achraf par les forces irakiennes, qui a tué 35 habitants, dont 8 femmes, et fait plus de 300 blessés, comme un crime contre l’humanité dont les auteurs doivent être traduits en justice.

Andrew Card, chef de cabinet de la Maison Blanche (2001-2006); Howard Dean, ancien président du parti démocrate, le maire Rudy Giuliani, Tom Ridge, secrétaire à la Sécurité intérieure (2003-2005), Philip Zelikow, conseiller principal au Département d’État (2005-2007 ); Michael Sheehan, coordonnateur du contre-terrorisme au département d’Etat (1998-2000), et le colonel Gary Morsch, médecin réserviste de l’armée et président de Heart to Heart International, figuraient au nombre des orateurs lors du symposium. L’événement a été organisé par Near East Human Rights Initiative (NEHRI) et présidé par l’Ambassadeur Mitchell Reiss, directeur de la  planification politique du Département d’État (2003-2005).

« En plus des milliers de soldats américains qui ont donné leur vie en Irak, à présent des milliers de civils innocents donnent leur vie. Parce qu’en vérité, le premier ministre irakien est un meurtrier de masse », a déclaré le gouverneur Dean en se référant à Nouri al-Maliki, ajoutant que « les Irakiens utilisent le fait que l’OMPI est sur la liste du terrorisme pour justifier ce massacre de la population à Achraf ».

« Il est temps que l’OMPI soit reconnue pour ce qu’elle est réellement : un lieu où les libertés sont pratiquées, les possibilités sont réalisées, les espoirs ne sont plus juste de l’espoir, où les graines de la démocratie ont pris racine et qui cherchent à être transplantées dans un pays qui a désespérément besoin de ces racines pour pouvoir pousser (…) J’espère que les États-Unis vont se lever et dire que l’OMPI est l’exemple que d’autres peuvent suivre dans toute la région du Moyen-Orient », a fait remarquer Andrew Card.

Dans le cadre de son allocution, le maire Giuliani a déclaré: «Nous pouvons certainement radier l’OMPI, et puis aller plus loin que cela. Nous ne devons pas simplement radier l’OMPI. Il faut l’applaudir. Nous devons la remercier. Nous devons la remercier pour l’aide qu’elle nous a apportée  pour devenir réalistes sur l’évaluation des services de renseignement qui nous disait qu’ils avaient arrêté le développement des armes nucléaire ».

Le Pr. Philip Zelikow a recommandé que les États-Unis « radient l’OMPI de la liste terroriste (…) C’est la bonne chose à faire, en principe (…) mais c’est aussi la condition incontournable pour tout ce que vous voulez faire d’autre. » L’ancien Conseiller principal de la Secrétaire d’État Condoleezza Rice a ajouté, «appelez la Mission d’assistance des Nations Unies en Irak, qu’on appelle la MANUI, informez le gouvernement irakien qu’elle va déployer un détachement au camp d’Achraf immédiatement ».

« Les Etats-Unis se sont engagés à protéger la population d’Achraf. Les faits sont là », a déclaré le secrétaire Ridge. « La radier de la liste [l’OMPI], ce ne sera pas suffisant. Nous devons continuer à garantir leur sécurité jusqu’à ce que nous les sortions du danger. »

L’ambassadeur Sheehan a noté que le maintien de la classification de l’OMPI « est à l’heure actuelle un jugement politique » sans « raison d’être ».

Le fondateur de Nehri, le Dr. Morsch a dit : « Maliki, levez le siège d’Achraf (…) laissez passer les équipes médicales pour soigner les blessés (…) Je demande aux Nations Unies d’installer une présence permanente pour protéger la population d’Achraf, et à l’armée américaine de renvoyer une force pour faire ce qu’elle était censée faire et que j’ai fait (…) Radiez l’OMPI ! »

L’ambassadeur Reiss a noté que le panel bipartite « s’accorde à dire que le régime irakien a trahi les promesses faites à l’armée américaine et n’est pas digne de confiance. Nous sommes d’accord pour dire que le gouvernement américain a trahi sa promesse solennelle aux résidents du camp d’Achraf, en trahissant nos propres intérêts de sécurité nationale de promouvoir le changement de régime en Iran, et nos propres valeurs de démocratie, de liberté et des droits de l’homme. » « Après 232 jours [depuis que la Cour d’appel a ordonné au Département d’Etat de revoir la classification de l’OMPI], on ne peut plus attendre. Nous devons dire au département d’État que nous n’allons plus attendre. Il faut immédiatement radier l’OMPI », a-t-il dit.

SOURCE Proche-Orient Initiative droits de l’homme (Nehri)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe