samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceConférence arabo-musulmane au siège du CNRI en défense d’Achraf

Conférence arabo-musulmane au siège du CNRI en défense d’Achraf

auvers-sur-oise 5 septembreCNRI –  « Défendre Achraf n’est pas simplement apporter une aide au peuple iranien. Mais c’est aussi aider la lutte contre la vague empoisonnée de l’intégrisme qui est dirigé depuis Téhéran. Aujourd’hui, défendre Achraf est un problème urgent pour le monde islamique. Sa défaite ou sa victoire conduira à la victoire ou à la défaite du régime du guide suprême et de son avidité à l’encontre des musulmans », a déclaré Maryam Radjavi, le 5 septembre à Auvers-sur-Oise.

auvers-sur-oise 5 septembreCNRI –  « Défendre Achraf n’est pas simplement apporter une aide au peuple iranien. Mais c’est aussi aider la lutte contre la vague empoisonnée de l’intégrisme qui est dirigé depuis Téhéran. Aujourd’hui, défendre Achraf est un problème urgent pour le monde islamique. Sa défaite ou sa victoire conduira à la victoire ou à la défaite du régime du guide suprême et de son avidité à l’encontre des musulmans », a déclaré Maryam Radjavi, le 5 septembre à Auvers-sur-Oise. 

La présidente élue de la Résistance iranienne s’exprimait lors d’une conférence annonçant la création du comité arabo-musulman en défense de la Cité d’Achraf. Elle était entourée de nombreuses personnalités, comme Sid Ahmed Ghozali, ancien premier ministre d’Algérie, le Cheikh Teyssir Al-Tamimi, juge suprême palestinien, le Cheikh Hamdi Al-Zahir, juge palestinien, les députés jordaniens Mme Nariman Al-Roussan, M. Mohammad Al-Hadj, le Dr. Ali Al-Zalahein, le dirigeant du parti d’avant-garde nassérien d’Egypte, M. Abdullah Sala, Mme Anissa Boumediene, islamologue, Cheikh Dhaou Meskine, fondateur du lycée Réussite, M. Ghaleb Ben Cheikh, président de la conférence mondiale des religions pour la paix, Cheikh Khalil Merroun, recteur de la mosquée d’Evry, et M. Taoufiq Sebti, membre du bureau exécutif du CFCM.

Voici le texte de l’intervention de Mme Radjavi :

Au nom de Dieu clément et miséricordieux
شَهْرُ رَمَضَانَ الَّذِيَ أُنزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِّلنَّاسِ و َبَيِّنَاتٍ مِّنَ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ

Le Ramadan est le mois de la révélation du Coran, le mois de la nuit du destin où les êtres humains déterminent leur avenir. C’est un mois de piété et d'émancipation de tous ce qui enchaine et éloigne l'être humain de lui-même. Pour nous, outre un mois de prières, le Ramadan est un mois où l’on décide de prendre des responsabilités. C’est un mois de changement pour les êtres humains visant à renforcer la volonté et pour endosser plus facilement des responsabilités.

“يُرِيدُ اللّهُ بِكُمُ الْيُسْرَ وَلاَ يُرِيدُ بِكُمُ الْعُسْرَ  “
Dieu a voulu pour vous la facilité et non la difficulté.

C’est pourquoi avant l’iftar, nous lançons nos prières les plus pures et les plus ferventes pour celles et ceux qui ont trouvé l'essence du Ramadan dans la persévérance de leur quête pour la liberté. Nous appelons tous les musulmans à soutenir les insurgés en Iran et à défendre les Moudjahidine d’Achraf. Demain, nous célébrons le 45e anniversaire de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran. A cette occasion nous adressons nos félicitations au peuple iranien, aux membres et aux sympathisants de ce mouvement. Nous saluons la mémoire des innombrables martyrs et nous adressons toutes nos félicitations à Massoud Radjavi qui a dressé l’étendard de l’islam démocratique face aux réactionnaires et aux marchands de religion.

Chers sœurs et frères
Mesdames et messieurs,

Pour commencer, j’adresse toutes mes félicitations aux fondateurs et membres honorables du Comité arabo-islamique en défense de la Cité d’Achraf, qui vient de se créer. La défense des Moudjahidine victime de l’agression et de l’oppression du pire ennemi de l’islam et des musulmans, entre dans le cadre des prières du Ramadan.

C’est un Ramadan particulier pour le peuple iranien. Un Ramadan sanglant sous la répression, mais un Ramadan pour la liberté, en plein soulèvement en Iran et à Achraf ensanglantée.  Un Ramadan dans les rues de Téhéran et des autres villes du pays aux cris de « mort au dictateur » et « Allah-o-Akbar » sur les toits.

Un Ramadan à la cité d'Achraf où les Moudjahidine aux crânes brisé appellent l'Imam Hossein à l'aide. Un Ramadan dans les prisons où les détenus résistent aux tortures les plus sauvages.

Les jours et les mois qui ont précédé le Ramadan, ont été pour notre peuple une période de larmes et de sang à cause des centaines de jeunes, filles et garçons, tués pendant le soulèvement et les morts lors de l’attaque contre la cité d'Achraf.

Cependant, cette période a été pleine de bénédiction pour notre peuple et les musulmans du monde.
En fait, ce qui s’est passé n'est pas seulement un soulèvement populaire contre une dictature.
Car sous la pression de ces événements, une immense brèche est apparue au sommet du régime.

De plus, la nature inhumaine des mollahs s’est dévoilée aux yeux des millions d’Iraniens et des peuples de la région. Tous ont vu que les mollahs, au lieu des élections, ont opéré des fraudes par millions. Ils tirent sur les jeunes protestataires, filles et garçons, dans la rue. Dans les prisons, sur ordre des dirigeants du régime, les détenus, femmes et hommes, sont violés, et leurs déclarations ou prises de positions sont pour l’essentiel des mensonges. 

Les dirigeants religieux qui font partie des fondateurs de ce régime, ont annoncé que le guide suprême s’est détourné de la justice, de la confiance et du vote de la majorité du peuple et que son pouvoir était illégitime et cruel. La majorité des religieux ont tourné le dos à ce régime. Ils ont rejeté l’avis parjure de Khomeiny disant que la survie du régime est plus importante que l’islam et que par conséquent tout les crimes et les viols dans ce sens étaient permis.

Par conséquent tout le monde a constaté que ce régime qui se dit être une république islamique est un régime de mensonge, de viol et de massacre. Ce pouvoir diabolique qui sous le couvert de l’islam et de l’union maintenait un régime anachronique, a perdu a perdu don âme. Et cette démagogie qui régnait sous le masque de l'islam est tombée.

5 septembre 2009 Auvers-sur-Oise

Mesdames et Messieurs,

L'autre événement le plus important de ces derniers mois c’est l’éclat de la foi et de la persévérance des Moudjahidine du peuple qui reflètent le visage de la doctrine du prophète Mohammad. Ils ont persévéré face à un encerclement qui a duré sept ans. Ils se sont inspirés de la foi et de la patience du Prophète Mohammad et de ses compagnons dans la vallée d’Abu Taleb.
 
Durant ces sept années, les résidents d’Achraf ont été la cible des pressions les plus violentes du régime des mollahs. Ces pressions ont atteint un pic avec l’attaque contre Achraf des forces aux ordres de Maliki le Premier ministre irakien, menée sur ordre direct de Khamenei, le guide suprême des mollahs. Une attaque si violente et si sauvage que les assaillants n’ont pas eu honte d’écraser les résidents sans défense d’Achraf avec leurs blindés ou leur pelle mécanique.

En face les Moudjahidine ont résisté à main nue aux coups de matraques, de hache et de fusils.

Qui y a-t-il de plus glorieux que des hommes et des femmes qui résistent et où chacun de ces hommes et de ces femmes se dépasse pour défendre son prochain. Cette résistance n’était pas uniquement une action héroïque. Elle venait aussi de la foi profonde dans un idéal qui est le message de l’islam véritable.

Ils ont trouvé l'islam dans la sincérité et le sacrifice, dans leur engagement pour la liberté et leur tolérance au sein du peuple et des fidèles des diverses religion.

C’est dans le verset   ” إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ” qu’ils ont trouvé l’islam dans la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

La raison de la haine que porte le régime du guide suprême aux résidents d’Achraf, c’est qu’ils inspirent la lutte des femmes, des jeunes et des insurgés pour la liberté.

Depuis le début du régime de Khomeiny il y a trente ans, les Moudjahidine du peuple ont été le seul mouvement musulman à s’opposer à la dictature sous le couvert de l'islam. Ils n'ont pas voté pour la constitution du régime du guide suprême.

Ces trente dernières années, ils ont vaincu la dictature religieuse dans les domaines culturels avec l’arme d’un islam démocratique et tolérant.

En s’appuyant sur le Coran, l'histoire de l'islam, ils ont démontré que l'islam est compatible avec la démocratie et le pluralisme. Ils se sont dressés devant le bellicisme et l'exportation du terrorisme de ce régime au nom de l'islam.

Par conséquent, bien qu’elle soit située à 70 km de la frontière iranienne, Achraf est en tête des préoccupations des dirigeants iraniens. Ils font de la répression des Moudjahidine leur première priorité dans leur relation avec chaque Etat et considère Achraf comme une partie du soulèvement à Téhéran.

C’est pourquoi, j’appelle mes sœurs et frères musulmans, les intellectuels, les religieux, les universités et les centres religieux, les organisations de défense des droits de l’homme, la Ligue arabe, l’organisation de la conférence islamique et les gouvernements du Proche et Moyen-Orient à soutenir le soulèvement du peuple iranien et la persévérance d’Achraf. J’attire l’attention sur les points suivants :

1- Avec le soulèvement pour la liberté en Iran, une ère nouvelle a commencé. Une ère où le fléau qui se cache sous le nom de l’islam et qui est le pire ennemi des musulmans, approche de sa fin. J’appelle tous les musulmans du monde à condamner le régime des mollahs comme le pire ennemi du Prophète de Dieu.

2- S’opposer au terrorisme et à l’expansionnisme criminel de ce régime dans les pays de la région, en particulier en Irak, et un devoir urgent pour tous les musulmans. Le moyen d’évincer ce régime des pays musulmans et arabes ce n’est pas de garder le silence ou faire des concessions aux mollahs au pouvoir en Iran. Au contraire il faut lutter activement contre eux.

3- Je lance un appel général à la défense de la Cité d’Achraf. Défendre Achraf n’est pas simplement apporter une aide au peuple iranien. Mais c’est aussi aider la lutte contre la vague empoisonnée de l’intégrisme qui est dirigé depuis Téhéran. Aujourd’hui, défendre Achraf est un problème urgent pour le monde islamique. Sa défaite ou sa victoire conduira à la victoire ou à la défaite du régime du guide suprême et de son avidité à l’encontre des musulmans.

4- Aujourd’hui, cela fait 40 jours que les 36 résidents d’Achraf pris en otages font la grève de la faim. Et ceux qui les soutiennent, sont eux aussi en grève de la faim, dans plusieurs pays du monde. Leur maintien en détention, surtout après un jugement du tribunal ordonnant leur libération, est contraire à tous les principes humanitaires, musulmans et légaux. Je vous appelle à tous vous mobiliser pour obtenir leur libération.

5- 1000 femmes Modjahed et d’avant-garde résidant à Achraf. Les traditions de l’islam insistent sur leur protection. La présence des forces assaillantes à Achraf, qui ont à plusieurs reprises menacé les femmes d’atteintes à leur dignité, les mettent en grand danger. J’appelle tous les musulmans, particulièrement mes chères sœurs, à prendre leur défense.

Mes chères sœurs et frères,

Au début du mois de Ramadan, remercions Dieu pour le début de la fin du régime anti-islamique des mollahs en Iran et pour la poursuite et le développement du soulèvement populaire.

Remercions Dieu pour le moral invincible et la volonté puissante des manifestants en Iran et des Achrafiens héroïques.

Remercions Dieu pour le soutien et la gentillesse incomparable des nobles citoyens, des parlementaires et des penseurs de tous les pays, de Palestine, d’Irak, de Jordanie, d’Egypte, du Liban, du Maroc, d’Europe et d’ailleurs.

Remercions Dieu pour faire sortir le peuple iranien la tête haute de cette épreuve douloureuse de trente ans et de nous montrer la perspective brillante de la victoire.

Que Dieu remplisse ce mois de ramadan de toutes ses bontés et de sa prospérité pour le peuple iranien et tous les musulmans.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe