vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyCamp Liberty : NDH déplore la passivité de la MANUI et appelle...

Camp Liberty : NDH déplore la passivité de la MANUI et appelle à des mesures urgentes

Communiqué de Presse

Nouveaux Droits de l’Homme s’inquiète de la dégradation de la situation dans le camp de réfugiés de Liberty en Irak en l’absence d’infrastructures et de logistiques mettant sérieusement en danger la vie des opposants iraniens qui y résident sous le contrôle des forces irakiennes.

En plus de la canicule, les 2 000 réfugiés vivent dans des conditions d’insalubrité et sont constamment privés d’eau et d’électricité à cause des coupures récurrentes des générateurs. 

NDH met en garde contre l’attitude inique du représentant spécial des Nations unies et tient celle-ci comme responsable des conséquences dramatiques en cas de refus des demandes légitimes et élémentaires à une vie décente des résidents (l’accès à l’eau potable, transfert depuis Ashraf vers Liberty des générateurs, élévateurs, des bungalows adaptés aux paraplégiques, etc.).

Au lieu de contraindre le gouvernement irakien à tenir ses promesses et d’appuyer les exigences humanitaires à Liberty, le représentant spécial de l’ONU, multiplie les pressions sur les résidents du camp d’Achraf qui sont au nombre de 1400, pour quitter ce camp et partir pour le camp de concentration qu’est devenue Liberty et renoncer à leurs demandes.

Devant la léthargie des instances de l’ONU ainsi que le refus du gouvernement irakien, sous le joug de l’influence iranienne, d’obtempérer aux demandes légitimes des réfugiés, cette situation critique pourrait dégénérer en drame humanitaire.

A Paris, le 26 juillet 2012
 
Pierre Bercis
Président de NDH
Membre de la Commission nationale
Consultative des droits de l’Homme

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe